Exprimer mon avis

Programmes d’Intervention Humanitaire au Profit Des Populations Réfugiées à La Frontière Tuniso-Libyenne. Retour vers les projets


Durée du projet:

Sep 2017 Sep 2017

Partager le projet sur

Plus de détails

Depuis le déclenchement de la crise en Libye, fuyant la guerre et le climat d’insécurité en Libye, 104.000 Libyens ont franchi la frontière tunisienne. 77.000 sont retournés chez eux, alors que le reste a choisi d’attendre encore en Tunisie.

Le camp de Ras Jedir a abrité des réfugiés de différentes nationalités : Il s’agit de  Libyens, de Bengalis, de Nigérians, d’égyptiens, de Somaliens, de Soudanais, de Pakistanais, de maliens, tchadiens, chinois…  De nouveaux flux en provenance de Libye suite à la dégradation de la situation sécuritaire, ont été enregistrés le 23 Mars 2011, notamment les réfugiés somaliens, qui ne sont pas prêts à retourner dans leur pays et qui ont alimenté une vague de protestations.

L’Association Tunisienne de la Santé de la Reproduction a mis en place un programme d’intervention d’urgence au profit des populations libyennes réfugiées dans les régions frontalières Tuniso-libyennes, grâce au soutien et à l’assistance financière du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) .

Ce programme a démarré au cours du mois de Juillet 2011, et ce, pour une durée de 6  mois et a couvert Gouvernorats prioritaires, accueillent ces familles : Tataouine, Medenine, Kébili, Sfax et Gabés.

               l’Association s’est mobilisée, au niveau du camp de réfugiés de Ras Jdir, afin de concrétiser l’initiative Sprint de l’IPPF, elle a, dans ce cadre initié une collaboration avec l’UNFPA à l’échelle centrale et sur le terrain.

En vue d’assurer une  bonne coordination et un  travail  efficace, l’Association  a assuré le tirage des kits suivants, pour les volontaires et personnel sur terrain :

–         Kits de S. R inter – organisations  à utiliser en situation de crise.

–         Manuel de terrain inter- agences, SSR en situation de crise

–         Dispositif minimum d’urgence – DMU de S.R  en situation de crise.

Les équipes médicales basée à Médenine et Tataouine ont travaillé ensemble au niveau du camp de Ras-Jedir et étant donné l’augmentation du flux de refugiés au niveau du post frontalier de Dhiba, le comité régional de Tataouine s’est déplacé à partir du mois de Mai 2011, pour s’installer au niveau du camp de réfugiés de  Remada (Tataouine)  et au niveau d’un dispensaire appartenant à l’Association de la protection de l’enfance créée suite à l’installation de plusieurs réfugiés dans la ville de Tataouine principalement, des libyens.

Cette dernière action s’est concrétisée grâce à l’unification des efforts d’un collectif  d’Associations (le croissant rouge, le syndicat des pharmaciens, le syndicat des médecins) et le comité régional de l’ATSR à  Tataouine  joue le rôle de coordinateur  principal. Aussi une convention de partenariat a été signée entre un groupe de médecins libyens travaillant en Angleterre et ce comité.

Depuis le démarrage du programme, au début du mois de Mars 2011, les services suivants ont été fournis :

–          Services médicaux relatifs à la Santé maternelle et infantile.

–          Prestations médicales  en matière de SSR et Prévention des IST/VIH.

–          vaccinations

–          Conseils en matière d’hygiène.

Le champ d’intervention de ces unités médicales ne se limite pas aux prestations médicales  mais englobe également des actions sur le terrain :

–  Educations, conseils et sensibilisation en matière de santé.

–  Participation aux opérations et interventions pour désinfecter les campements en vue

d’éviter la propagation d’épidémies.

L’Association, n’ayant pas les moyens nécessaires pour pratiquer des actes chirurgicaux, ainsi que pour les services spécialisés réfère au besoin à  l’hôpital régional de Médenine (interventions chirurgicales et des services médicaux, divers, actes de soins et d’urgence).

 

Au total, dans les sites du Programme à Ras Jedir, Dhiba et Remada  10900 services ont été fournis dont 2320 Services liées aux soins pré et post natal, 760 services liés à la contraception et 573 services liés à la prévention et le traitement des  IST/VIH/Sida, 3995 services liés à l’hygiène (distribution de produits hygiéniques et conseils) et 4252 services médicaux et psychologiques divers (pédiatrie, prévention de la violence, prise en charge psychologique…).

 

Des programmes complémentaires sont venus pour renforcer ce programme ; financé par le Bureau Régional de l’IPPF, comme l’UNHCR, l’Ambassade des USA en Tunisie, ainsi que l’Ambassade de Suisse en Tunisie et qui ont démarré au mois de Juillet 2011 jusqu’en Avril 2012.

Données disponibles

Régions bénéficiaires


Programmes d’Intervention Humanitaire au Profit Des Populations Réfugiées à La Frontière Tuniso-Libyenne.
Site web du projet

Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo