Exprimer mon avis

Prévention de la violence fondée sur le genre et accompagnement des femmes victimes dans le Nord-Ouest Tunisien Retour vers les projets


Durée du projet: 3 an(s)

Mar 2013 Mar 2016

Partager le projet sur

Objectif général

Contribuer à la lutte contre la violence fondée sur le genre dans le nord-ouest Tunisien.

 

Objectifs spécifiques

  • Les jeunes, les femmes et les hommes du Gouvernorat du Kef, de Jendouba et de Béja prennent conscience du problème de la violence fondée sur le genre et de la possibilité d’agir pour y mettre fin.
  • Les femmes victimes de violence fondée sur le genre ont accès à des services de prise en charge leur permettant de sortir de la spirale de la violence et se récupérer.

Plus de détails

Ce projet constitue une des premières actions de lutte contre la VFG, menée conjointement par une organisation de la société civile et une institution publique en région. De par cela et ses composantes et activités, ce projet se configure en expérience pilote, susceptible d’être reproduite, diffusée, transféréedans d’autres régions Tunisiennes.

Groupes cibles :

20000 jeunes, femmes, hommes et membre de la société civile sensibilisés sur la violence fondée sur le genre; environ 80 femmes victimes de violences généralement en situation de marginalisation économique; 15 professionnels des médias ; 45 membres d’ONG ; 45 personnels éducatifs ; les membres et le personnel de l’AFC etdes délégations régionales de l’ONFP du Kef, Jendouba et Béja ; 70 prestataires de services régionaux et 60 des agents et cadres régionaux des forces de sécurité intérieure et personnel des services de la justice.

Bénéficiaires finaux :

Familles des victimes de la ville du Kef et ses environs ; étudiante et femmes rurales; femmes qui consultent les services régionaux, l’ONFP et ses délégations ; usagers des services régionaux de santé et des affaires sociales et groupes cibles des ONG formés en VFG.

 Résultats estimés :

  • Les jeunes, les femmes et les hommes du Gouvernorat du Kef , de Jendouba et de Béja prennent conscience du problème de la violence fondée sur le genre, et sont informées de leurs droits, des solutions et des recours possibles grâce à une large campagne de sensibilisation et prévention.
  • Grâce au No vert et au centre d’accueil de jour, au renforcement des capacités de l’AFC, au renforcement des capacités et des services des délégations régionales de l’ONFP du Kef, Jendouba et Béja les victimes reçoivent un soutien et une orientation appropriés pour tenter d’échapper à la violence.
  • Des femmes victimes se protègent de la violence en retrouvant l’estime de soi et étant capables de désamorcer les conflits avec l’agresseur.
  • Des femmes victimes se protègent de la violence en s’autonomisant financièrement.
  • Plus de victimes sont mieux prises en charges par les différents services publics compétents des Gouvernorats du Kef, de Jendouba et de Béja, grâce à la formation de leur personnel et une meilleure coordination entre ces institutions.
Activités principalesFormations d’éducateurs pairs ; campagne régionale de prévention; mise en place d’un centre d’accueil et d’un nº vert ; formation des membres des ONG, du personnel éducatif et professionnel des médias ; formation et assistance du personnel ; accompagnement psychologique, juridique et socio-médical ; renforcement des capacités du personnel et des services des 3 délégations régionales de l’ONFP ; étude sur les déterminants de la violence ; formation en estime de soit, droits sexuels et reproductifs, droits des femmes, etc. ; formation en gestion de projet ; financement de 5 micro projets ; formation des prestataires de services régionaux sur l’accueil, la détection et la prise en charge des femmes victimes de violence ; sensibilisation des agents et cadres des régionaux des forces de sécurité intérieure et personnel des services de la justice sur la VFG, dynamisation de la coordination entre les partenaires.

Données disponibles

Régions bénéficiaires

Béja et 3 autre(s) régions



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo