Exprimer mon avis

Prévention de la violence et accompagnement des femmes victimes dans le Nord-Ouest Retour vers les projets


Durée du projet: 3 an(s)

Jan 2013 Jan 2016

Partager le projet sur

Objectif général

Le projet, réalisé conjointement par l’Office National de la Famille et de la Population, l’Association Femme et Citoyenneté et la Fondation CIDEAL, soutient la stratégie nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes, coordonnant acteurs de la société civile et entités publiques dans l’aide et l’accueil des femmes victimes de violence au Kef, Beja et Jendouba. L’opération vise aussi à sensibiliser la population des régions cibles au problème de la violence contre les femmes, par une campagne de prévention et de renseignement sur les solutions et recours possibles, et par la formation de personnel spécialisé.

Plus de détails

Prévention de la violence fondée sur le genre et accompagnement des femmes victimes dans le Nord-Ouest Tunisien

Initiateur du projet :

  • Office National de la Famille et de la Population
  • Association Femme et Citoyenneté
  • Fondation CIDEAL

Les activités du projet de «Prévention de la violence fondée sur le genre et accompagnement des femmes victimes dans le Nord Ouest Tunisien» menées par la Fondation CIDEAL de Coopération et Recherche (Espagne) en partenariat avec l’Association Femmes et Citoyenneté (AFC) et l’Office Nationale de la Famille et Population (ONFP) vont officiellement démarrer en mars 2013. D’un montant de 550 000€ ce projet est financé par l’Union Européenne dans le cadre de son programme P3AT. Il intervient dans les trois régions, à savoir Le Kef, Jendouba et Béja. Il s’agit à travers ce projet de faire prendre conscience aux populations de ces trois gouvernorats du problème de la violence fondée sur le genre et de la possibilité d’agir pour y mettre fin, et d’autre part d’offrir aux femmes victimes de violence le soutien et les services de prise en charge leur permettant de sortir de la spirale de la violence et se récupérer.

Au niveau statistique le premier rapport sur la violence fondée sur le genre (VFG) en Tunisie,rendu publique par l’ONFP en mars 2012 révèlent qu’une femme sur deux a été victime de violences. Il indique par ailleurs une forte prévalence de la VFG dans la région du Nord-ouest (47,7% des femmes enquêtées affirment avoir été victimes de violences). Lutter contre la violence à l’égard des femmes c’est lutter contre une des violations les plus courantes et répandues des droits des femmes. La violence fondée sur le genre constitue une atteinte aux droits humains, au droit à la vie, à la sécurité, à la dignité, à l’intégrité physique qui doit être punie, elle constitue un obstacle à la pleine participation de la femme dans la société et au développement de la société.

Cette action que l’on peut qualifier de pilote et pionnière, a pour origine l’initiative de l’Association Femme et Citoyenneté et il va s’appuyer sur l’expérience acquise par l’ONFP dans ce domaine depuis 2005. Elle s’inscrit également et surtout dans la continuité de la lutte menée par le mouvement féministe autonome Tunisien en faveur de l’élimination de toutes les formes de violence à l’égard des femmes.

Afin de tenir compte de la dimension multi-facettes de ce phénomène, le projet propose une réponse coordonnée et multisectorielle basée sur les contraintes et opportunités locales. Il va offrir aux femmes trois espaces où leurs seront offerts une attention et un accompagnement adaptés au cas particulier de chacune. Au Kef, elles auront accès à des activités collectives de formation, dialogue et renforcement des compétences qui leur permettront d’améliorer leur confiance en elle, se récupérer et s’autonomiser.

Un numéro vert sera mis en place et permettra d’informer et diriger les femmes vers les services compétents. Un large volet de ce projet sera dirigé à la sensibilisation et prévention de ce phénomène afin de répandre la prise de parole sur la violence, afin de faciliter sa dénonciation, d’informer sur les démarches et les services disponibles et de fomenter un changement d’attitude de la société. Pour cela le projet prévoit la sensibilisation de membres et volontaires d’ONG locale, du personnel éducatif, de professionnels des médias et la réalisation d’une campagne régionale de sensibilisation : spot radio, séances de sensibilisation dirigées aux jeunes et aux femmes, lors desquelles seront réalisées des tests de dépistage. Le projet va également soutenir la création d’un réseau et cadre de coordination actif entre les institutions compétentes et améliorer la prise en charge des femmes victimes de violence par la formation du personnel des services régionaux et des agents et des cadres des forces de sécurité intérieure et le personnel des services de la Justice.

Pour plus d’informations:

  • Délégation de l’Union européenne en Tunisie :

Ilaria Mussetti, chargée de programme Droits de l’Homme et transition démocratique: Ilaria.MUSSETTI@eeas.europa.eu

  • Fondation CIDEAL en Tunisie :

Virginie Poupeney, Assistante technique : virginie.poupeney@cideal.org . Tél : 26 391 684

 

 

 

 

 

Données disponibles

Régions bénéficiaires

Béja et 2 autre(s) régions



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo British Council Logo