Exprimer mon avis

Nouvelles Voies d’influence politique pour les femmes dans la région arabe ? Retour vers les projets


Durée du projet: 2 an(s)

Oct 2012 Oct 2014

Partager le projet sur

Les organismes impliqués dans ce projet:
CAWTAR / CAWTAR

Objectif général

L’objectif de ce projet est de développer des liens de recherche entre la Suède et le monde arabe, en particulier l’Afrique du Nord, les chercheurs qui sont experts en matière de participation politique des femmes, de représentation ainsi que sur l’utilisation des mesures actives pour surmonter les nombreux obstacles à l’inclusion des femmes dans la prise de décision politique à tous les niveaux.

Résultats :
La collaboration de recherche, 2012-14, se compose de ce qui suit:

  • Visites de recherche en Suède et dans la région arabe, respectivement
  • Plusieurs ateliers et une conférence
  • Cartographie des recherches existantes sur la participation politique des femmes et les perspectives d’avenir ainsi que les nouveaux champs de recherche possibles
  • Entrevues avec les chefs de parti et les femmes leaders
  • Projet de livre commun

Groupe cible
Des chercheurs suédois et arabes dans le domaine de la recherche en expansion de l’égalité et de la politique. Même si l’objectif premier est académique, le projet consistera également à impliquer les parties prenantes engagées dans l’autonomisation des femmes arabes, de sorte que les résultats des projets de recherche seront basés sur des faits, se reposant sur les expériences de terrain et seront orientés, dans une certaine limite, vers l’action.

Plus de détails

Par cet échange de recherche et de collaboration, nous allons contribuer au développement théorique et empirique du champ de recherche en expansion sur l’égalité homme femme et la politique. Dans l’ensemble, en combinant notre expertise de recherche et des connaissances sur la situation des femmes en période de transition à l’échelle mondiale, ce projet sera en mesure de contribuer au développement de la théorie concernant l’inclusion des femmes lors d’un changement de régime et -peut être – de transition vers la démocratie.

L’étude de l’action des femmes, en particulier l’utilisation des TIC par les jeunes, peut contribuer à la recherche sur les mouvements sociaux et la recherche sur la mobilisation. Pour le développement dans la région, la recherche dans ce domaine peut légitimer les demandes pour l’inclusion politique des femmes, y compris pour les différents groupes de femmes, et mettre en lumière les obstacles qui se traduisent par une  sous-représentation générale des femmes en politique.

Justification

Après le printemps arabe avec la transformation de la vie politique, de nouvelles opportunités ont été ouvertes pour les femmes. Dans le même temps, il existe un risque que les femmes soient une fois de plus marginalisés. De nombreux chercheurs et les organisations de femmes de la région fondent l’intensification de leurs travaux pour la mobilisation politique des femmes dans cette double perspective de nouvelles fenêtres d’opportunité, d’une part, et de risque de marginalisation persistante des femmes, d’autre part.

Les femmes ont été très actives dans les soulèvements démocratiques, en particulier en Tunisie et en Egypte. Cependant, les chercheurs féministes ainsi que les mouvements de femmes ont souligné les nombreux exemples historiques des femmes rejetées après avoir participé à des processus révolutionnaires. Le principe nordique traditionnel selon lequel l’égalité des sexes viendra avec le développement de la société (Karvonen et Selle 1995) a été sérieusement remise en question par les évolutions mondiales réelles, y compris récemment dans les pays nordiques.

Bailleur : Swedish Research Council

Partenaire : University of Stockholm

Régions bénéficiaires


Nouvelles Voies d’influence politique pour les femmes dans la région arabe ?
Site web du projet

Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo