Exprimer mon avis

En quête d’autres regards : Réfléchir les images de la prison Retour vers les projets


Durée du projet: 2 an(s) 3 mois

Oct 2012 Jan 2015

Partager le projet sur

Les organismes impliqués dans ce projet:
LTDH / UE

Objectifs spécifiques

  • Insérer la question de la prison dans la cité et dans le « souci démocratique » que connaît la Tunisie depuis le 14 janvier 2011
  • Produire un dialogue avec la société
  • Introduire la culture là où elle ne pénètre habituellement pas
  • Rendre fertile le temps de la peine
  • Permettre aux personnes détenues de s’envisager hors les murs
  • Ne pas laisser l’image télévisuelle envahir le temps de l’incarcération

Plus de détails

Le projet «En quête d’autres regards» se veut une dynamique citoyenne ouvrant un espace de dialogue démocratique autour de la citoyenneté par le prisme de la prison, et un renforcement du rôle que peut jouer la société civile pour améliorer les relations entre le surveillant et le surveillé. Par-delà l’activité citoyenne de veille sur le respect des droits de l’homme, le projet apporte un cadre culturel et relationnel susceptible de rendre possible un nouveau rapport entre la prison et la cité, entre le personnel pénitentiaire et la personne détenue, entre les personnes détenues et la société, entre ceux, dedans, qui se rendent disponibles pour penser et créer et ceux qui, dehors, inventent dans leur quotidien de l’intelligible ou des représentations sensibles du monde.

Mise en place de deux ateliers audiovisuels dans deux prisons afin d’aider la société civile à mettre en forme des vidéo-lettres destinées aux membres des deux ateliers et dont l’objet se cristallisera à partir d’une lecture ou histoires à travers le temps ou histoires au sein de la République de Platon. La République de Platon sera un chantier fertile où personnes détenues et participants de la société civile dialoguent, inventent des formes d’écritures cinématographiques et des dispositifs de mise en scène. La République de Platon servira à la réalisation d’un documentaire expérimental de (et non sur) cette expérience. Des étapes de ce travail seront montrées et ouvriront un débat avec le public. Le travail des ateliers et la réalisation du documentaire seront conduits, entre autres professionnels, par Kamel Regaya, cinéaste et universitaire tunisien qui apporte son concours à l’Association culturelle Afrique-méditerranée (Tunisie) depuis sa création, et qui collabore avec l’Association les Yeux de l’ouïe (France) depuis 2005 en tant qu’artiste en résidence à la prison de Paris-La-Santé.

Les résultats attendus sont les suivants:

  • contribuer à la refondation d’un nouveau contrat social basé sur le respect du droit et la participation active d’un citoyen conscient de ses droits et devoirs.
  • sensibiliser les médias nationaux et internationaux.
  • mettre en place une action avec les travailleurs sociaux et l’administration pénitentiaire.
  • favoriser la réinvention de nouveaux rapports entre l’état et le citoyen réalisation d’un documentaire

Initiateurs du projet :

  • LES YEUX DE L’OUÏE (France) ;
  • ASSOCIATION CULTURELLE AFRIQUE- MEDITERRANEE

Associations partenaires :

  • Association culturelle Afrique-Méditerranée (Tunisie),
  • Association Cultures Publics et Territoires (France),
  • Ligue tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH).

Données disponibles

Régions bénéficiaires



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo