Exprimer mon avis

Appui pour une Migration Informée, Positive en Afrique (AMIPA) Retour vers les projets


Durée du projet: 2 an(s) 1 mois

Nov 2017 Dec 2019

Partager le projet sur

Les organismes impliqués dans ce projet:
Mercy Corps / UE

Objectif général

Contribuer à l’émergence de pratiques migratoires avisées et positives au Mali, au Niger et en Tunisie. Elle vise à favoriser les capacités de résilience, favoriser l’inclusion financière et la stabilité économique des populations concernées par la migration comme les migrants de retour, les jeunes susceptibles d’émigrer, les migrants de retour, les ressortissants de pays tiers, les familles de migrants et même les diasporas.

Objectifs spécifiques

  • OS1 : Renforcer l’inclusion financière et la stabilité économique des populations concernées par la migration au travers d’une éducation financière améliorée, d’un accès à des filets de sécurité financière et à des services financiers adaptés à la mobilité et aux jeunes ;
  • OS2 : Renforcer l’inclusion socio-économique des communautés concernées par la migration ainsi que leur capacité de développement de moyens de subsistance durables, en particulier pour les ressortissants nationaux vulnérables risquant d’émigrer, les jeunes hommes et femmes ressortissants de pays tiers ainsi que les migrants de retour;
  • OS3 : Renforcer les capacités des populations concernées par la migration en particulier les jeunes hommes et femmes à faire des choix relatifs à la migration de manière informée, en ayant connaissance des risques et opportunités et une représentation adéquate de leurs besoins et intérêts.

Plus de détails

La Tunisie a enregistré à partir de 2011 une arrivée considérable de ressortissants libyens, syriens et subsahariens, suite aux conflits régionaux qui ont engendré des mouvements migratoires et d’exil importants. D’autres migrants sont arrivés dans le cadre de leurs études. Selon le ministère de l’Enseignement supérieur, la Tunisie compte 6000 étudiants étrangers dont 75% inscrits dans le secteur privé. Les étudiants ressortissants des pays du Maghreb représentent 59% du total alors que 31 % sont originaires des pays d’Afrique subsaharienne. Mais si l’on se réfère aux chiffres publiés par l’Institut national de la statistique (INS), les migrants maghrébins et européens sont les plus nombreux en Tunisie. Ces changements de contexte ont donné lieu à des changements politiques traduisant l’intérêt de plus en plus important accordé par l’Etat tunisien à la Migration : en effet la nouvelle Constitution du 27 janvier 2014 proclame dans son préambule l’attachement de la Tunisie aux principes universels des droits de l’homme et protège le droit d’asile (article 26). Au parlement, 18 députés sur 217 représentent les Tunisiens Résidents à l’Etranger (TRE) et une commission est chargée du suivi de tous les dossiers et questions relatifs aux tunisiens à l’étranger.

Un secrétariat d’Etat chargé exclusivement de la Migration et des TRE a vu le jour la veille de la révolution (auquel on a annexé en 2014 d’autres attributions mais revenu exclusivement dédié de la Migration et des TRE depuis août 2016), une stratégie migratoire nationale est en cours de finalisation. Plusieurs initiatives en matière de Migration et Développement sont mises en oeuvres par les partenaires techniques et financiers présents en Tunisie (NU, OIM, SDC, AFD…etc) afin de maximiser les bénéfices de la migration internationale sur le développement local. Le programme AMIPA s’inscrit dans ce cadre et vise à favoriser une migration informée et positive.

Le projet «Appui pour une Migration Informée, Positive en Afrique» (AMIPA) de Mercy Corps:

A travers le projet AMIPA, financé par l’Union Européenne, Mercy Corps, en collaboration avec la société civile locale, vise principalement à contribuer à l’émergence de pratiques migratoires avisées et positives au Mali, au Niger et en Tunisie. Elle vise à favoriser les capacités de résilience, favoriser l’inclusion financière et la stabilité économique des populations concernées par la migration comme les migrants de retour, les jeunes susceptibles d’émigrer, les migrants de retour, les ressortissants de pays tiers, les familles de migrants et même les diasporas.

AMIPA, qui sera mis en oeuvre pour une durée de 2 ans, se focalisera sur l’inclusion financière des migrants grâce à l’accès et l’utilisation de modules d’éducation financière et de services et/ou produits financiers adaptés. Le projet prévoit également de contribuer au développement local à travers le financement d’activités économiques, sociales et culturelles ainsi qu’en encourageant la création de petites entreprises.

Enfin, AMIPA prévoit de renforcer les capacités des groupes cibles en particulier les jeunes hommes et femmes à faire des choix relatifs à la migration de manière informée, en ayant connaissance des risques et opportunités ainsi qu’une représentation adéquate de leurs besoins et intérêts.

Le projet appuiera les organisations de la société civile pour développer des activités de plaidoyer et de sensibilisation en matière de migration. En Tunisie le projet cible les régions du Grand Tunis et de Médenine.

Il poursuivra les trois objectifs stratégiques suivants :

  • OS1 : Renforcer l’inclusion financière et la stabilité économique des populations concernées par la migration au travers d’une éducation financière améliorée, d’un accès à des filets de sécurité financière et à des services financiers adaptés à la mobilité et aux jeunes ;
  • OS2 : Renforcer l’inclusion socio-économique des communautés concernées par la migration ainsi que leur capacité de développement de moyens de subsistance durables, en particulier pour les ressortissants nationaux vulnérables risquant d’émigrer, les jeunes hommes et femmes ressortissants de pays tiers ainsi que les migrants de retour;
  • OS3 : Renforcer les capacités des populations concernées par la migration en particulier les jeunes hommes et femmes à faire des choix relatifs à la migration de manière informée, en ayant connaissance des risques et opportunités et une représentation adéquate de leurs besoins et intérêts.

Pour qui ?

Les groupes cibles de l’action seront déterminés de manière spécifique et en fonction de chaque contexte national. Ils seront établis à partir des populations concernées par les migrations telles que définies ci-dessous :

  • Migrants saisonniers
  • Migrants vulnérables
  • Jeunes ressortissants nationaux susceptibles de migrer via les voies d’émigration irrégulières
  • Migrants de retour
  • Ressortissants de pays tiers
  •  Diaspora
  • Familles de migrants

Autres bénéficiaires :

  • OSC locales et de la diaspora
  • Autorités locales et nationales
  • Fournisseurs de produits et de services financiers

Comment ?

  • Des modules d’éducation financière adaptés, des produits financiers accessibles et disponibles pour les migrants, leurs familles et les personnes susceptibles d’émigrer sont créés ;
  • Une diaspora mobilisée dans le développement de mécanismes de crowdfunding et crowdinvesting dans les pays de destination et pays d’origine ;
  • Les acteurs clés dans les pays d’origine, de destination et de transit sont soutenus dans leur contribution au développement économique local, social et culturel dans le but de renforcer l’inclusion socio-économique des populations concernées par la migration ;
  • Des formations pour le renforcement de compétences générales, techniques et entrepreneuriales sont organisées pour les populations concernées par la migration ;
  • Un programme d’accompagnement vers l’entreprenariat est mis en place en collaboration étroite avec le secteur privé : promotion de plans d’affaires innovants, octroi de subventions et mise en relation avec les institutions financières, mentorat et accompagnement ;
  • Appui aux organisations de la société civile locale et de la diaspora dans les pays d’origine, de destination et de transit pour le développement d’une campagne de plaidoyer, d’activités de sensibilisation et d’échanges de bonnes pratiques visant à permettre aux populations concernées par la migration à réaliser des décisions de migration de manière informée en ayant conscience des risques et opportunités.

 

Régions bénéficiaires

Ariana et 4 autre(s) régions



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo