Exprimer mon avis

OXFAM recrute un(e) facilitateur (trice) Retour vers les opportunités


Oxfam

Lance   Offre d'emploi

Échéance

04 Mai 2018 Il y a 8 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis

Oxfam cherche un(e) facilitateur (trice) pour 4 ateliers sur « l’amélioration
des conditions de travail des femmes travailleuses agricoles dans le secteur
de l’huile d’olive »

 

Cadre général et contexte de la consultation

Oxfam est une organisation non gouvernementale internationale qui œuvre pour trouver des solutions durables à la pauvreté, aux injustices et aux inégalités. Oxfam opère dans plus de 90 pays à travers le monde en collaboration étroite avec des partenaires locaux et alliés. En Tunisie depuis 2011, Oxfam est engagé dans

(1) La lutte contre les inégalités socio-économiques à travers une meilleure définition et une gouvernance des politiques socio-économiques,

(2) La présence d’un espace de société civile dans lequel celle-ci est libre de participer, de s’organiser et de s’exprimer, et

(3) La réalisation de la justice de genre permettant aux femmes, notamment les plus vulnérables, de revendiquer, d’exercer et de jouir de leurs droits politiques et socio-économiques dans un
environnement égalitaire et libre de violences.
Depuis 2009, Oxfam s’occupe des droits des travailleuses dans la chaîne de valeur des fruits rouges au Maroc. L’approche adoptée demande l’implication de tous les acteurs de la chaîne de valeur :
producteurs, institutions publiques, travailleuses et communautés au niveau local, mais aussi entreprises et consommateurs des pays européens. Dans ce sens, Oxfam a identifié le secteur de
l’huile d’olive en Tunisie comme le plus approprié en raison d’une forte mobilisation de main-d’œuvre féminine et de son importance comme produit d’exportation, principalement vers les pays européens et les Etats Unis.

Contexte de la mission :

Oxfam a mené une étude en Tunisie pour analyser le rôle des femmes dans de valeur de l’huile d’olive. L’étude a montré les limites du cadre juridique en matière de protection sociale pour les travailleurs occasionnels qui sont surtout des femmes, le non-respect du salaire minimum journalier, avec forts prélèvements par les intermédiaires et un traitement très différent entre les hommes et les femmes. Les conditions de transport inadéquates et les normes de sécurité sur le lieu de travail sont également des problèmes fréquents rencontrés par les femmes. L’étude souligne également la vulnérabilité des petits exploitants, en particulier ceux qui possèdent moins de cinq hectares. Ces producteurs ont un accès limité aux services techniques et financiers avec des problèmes fonciers entravant leur capacité d’investissement. En outre, ils manquent souvent de capacité à gérer directement la récolte et la commercialisation : la vente de la production sur pied aux commerçants est une pratique courante qui réduit considérablement les avantages pour les petits exploitants.
Sur la base de ces constats, Oxfam a lancé un nouveau projet qui vise à accroître l’engagement et les efforts des parties prenantes de la société civile et des secteurs publique et privé pour s’attaquer aux conditions de travail décentes des femmes travailleuse agricoles et à la répartition équitable des bénéfices en faveur des femmes et des exploitants à petite échelle dans la chaîne de valeur de l’huile d’olive en Tunisie. Ce projet est relié aux campagnes globales d’Oxfam et en particulier à « La face cachée des marques » qui traite des inégalités dans le système alimentaire, et « À égalité » qui vise, entre autres, à promouvoir des lois pour la parité salariale et des politiques économiques équitables pour les femmes.
Afin de développer un processus de plaidoyer en faveur des droits des femmes travailleuses agricoles Oxfam en Tunisie a réalisé une cartographie des acteurs clé de la chaine de valeur de l’huile d’olive parmi lesquels Oxfam a déjà identifié d’éventuels partenaires pour entamer la discussion autour de la prochaine phase du projet.
Sur cette base Oxfam souhaite organiser 3 ateliers de réflexion dans 3 régions productrices de l’huile d’olive et un atelier national qui aboutira au développement d’une stratégie de plaidoyer et d’un plan d’action commun entre les organisations de la société civile.
Les ateliers seront aussi un moment clé pour consolider l’engagement des organisations de la société civile en faveur des droits socio-économiques des femmes.

Ateliers régionaux :

Objectif :

Mobiliser les organisations de la société civile, les représentants des ministères de la femme et de l’agriculture ainsi que les producteurs des zones de production d’huile d’olive en Tunisie pour œuvrer ensemble à améliorer les conditions de travail des femmes travailleuses agricoles.

Résultats attendus :

  • Cartographier les initiatives de la société civile en matière d’appui à la femme rurale
  •  Identifier les associations ayant un intérêt dans la promotion des droits socio-économiques des femmes travailleuses agricoles et intéressés par le plaidoyer en faveur de ces droits.
  • Valider avec les acteurs présents les priorités des femmes travailleuses et des exploitants à petite échelle dans le secteur de l’huile d’olive identifiées dans la recherche d’Oxfam.
  • Mener une réflexion commune autour de la conceptualisation d’un atelier national. Cet événement qui se tiendra (fin Juillet ou début Aout ) réunira les organisations de la société
    civile intéressées à développer une stratégie commune de plaidoyer en faveur de l’amélioration des conditions de travail des femmes travailleuse agricoles.
  • Développer une stratégie de plaidoyer commune entre les organisations de la société civile pour l’amélioration des conditions de travail des femmes lors d’un atelier national.

Participant(e)s:

Oxfam voudrait réunir pour les trois ateliers régionaux atelier une vingtaine de personnes, des associations des droits des femmes, des alliés potentiels parmi les représentants des ministères de la femme et de l’agriculture ainsi que les producteurs des zones de production d’huile d’olive, qui sont intéressée à agir activement pour l’amélioration des conditions de travail des femmes travailleuses agricoles.

La mission du (de la) Consultant(e) :

Oxfam est à la recherche d’un(e) consultant(e) pour la facilitation en Arabe de 3 ateliers régionaux durant le mois de Mai et un atelier national (fin Juillet-début Aout), afin de réaliser les résultats
attendus.
NB : Les régions ainsi que les dates des ateliers seront déterminées ultérieurement.

Les résultats attendus :

  1.  Proposer une méthodologie permettant l’atteinte des résultats attendus de cet atelier. Cette méthodologie sera validée avec l’équipe du projet d’OXFAM avant l’atelier.
  2. Faciliter les 3 ateliersrégionaux (durant le mois de Mai) et un atelier national (fin Juillet-début Aout) regroupant Oxfam et ses partenaires (en Arabe).
  3. Assister l’équipe d’Oxfam et le comité d’organisation de l’atelier national dans la conceptualisation de l’atelier (objectifs, résultats, méthodologie et participants)
  4. Développer un rapport de l’atelier en Français incluant tous les échanges survenus lors des 3 ateliers, ainsi que les recommandations pour la prochaine phase (Préparation de l’atelier national)

Conditions de travail et durée :

– Le (la) consultant(e) sera contracté(e) par Oxfam pour 20 jours de travail sur une période s’étalant du 14 Mai au 10 Aout 2018.
– La méthodologie de l’atelier sera discutée et convenue avec Oxfam lors d’une réunion commune, sa date sera convenue dès le commencement de la collaboration ;

Les livrables:

 

 

Critères d'éligibilité

  • Maitrise dans un domaine pertinent (ex : développement local, sc. politiques) et/ou au moins 5 ans d’expériences dans la facilitation d’ateliers de réflexion visant le développement de projets (théorie de changement, cadre logique, plan de suivi et d’évaluation, apprentissage et redevabilité);
  • Une excellente connaissance du contexte Tunisien, de la société civile et des droits socioéconomiques des femmes/justice de genre;
  • Excellentes compétences interpersonnelles, de communication et à travailler dans un environnement multidisciplinaire avec plusieurs intervenants
  • Une compétence avérée dans le développement de processus et de campagne de plaidoyer.
  • Excellentes capacités rédactionnelles et de synthèse en Arabe et en Français;
  • Excellente maitrise du français, de l’anglais et de l’arabe à l’oral

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 25 avril 2018


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo