Exprimer mon avis

OIM Tunisie lance un appel à propositions : Soutien à des initiatives de cohésion sociale. Zones cibles : Grand Tunis, Sfax , Médenine. Retour vers les opportunités



Échéance

18 Juin 2019 Il y a 3 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Sfax et 1 autre(s) régions

Contexte

Cet appel à propositions s’inscrit dans le cadre du projet « Appui au Pilier de Développement du Programme Régional de Développement et de Protection pour l’Afrique du Nord « (RDPP NA), financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) dans les cinq pays d’Afrique du Nord en Algérie, Egypte, Libye, Maroc et Tunisie, visant un objectif spécifique soit « le renforcement de la cohésion sociale des personnes déplacées à l’intérieur de leur pays, qu’ils soient nationaux ou non, des migrants et de leurs communautés d’accueil, notamment en améliorant l’égalité d’accès et la qualité des services et infrastructures essentiels ».

Une évaluation des besoins réalisée en 2017 montre qu’il reste difficile pour la plupart des migrants de s’intégrer dans les communautés locales. La situation varie certes d’un pays à l’autre en Afrique du Nord, mais il semble exister un vif ressentiment parmi les communautés d’accueil vis-à-vis de la présence de migrants. Ce ressentiment s’exprime différemment selon les nationalités, à titre illustratif, les migrants arabo-musulmans rencontrent beaucoup moins de résistance que les migrants subsahariens, probablement en raison de similitudes dans leurs habitudes et coutumes culturelles, sociales et religieuses. Par ailleurs il est également relevé que les migrants subsahariens sont plus susceptibles de subir des attaques racistes et ont des difficultés à communiquer avec la communauté d’accueil.

Les groupes de réflexion (focus groups) composés de migrants et de communautés d’accueil ont montré une sensibilisation limitée aux problèmes des migrants parmi la grande majorité des membres de la communauté d’accueil. Les entretiens ont également révélé un très faible niveau de cohésion, de coopération, d’assistance et de compréhension de la part des migrants et des membres de la communauté d’accueil. Les activités de sensibilisation de la communauté et de cohésion sociale figuraient parmi les besoins immédiats des deux groupes. En outre, les communautés d’accueil ne sont pas conscientes des difficultés et des défis auxquels sont confrontés les migrants ; faire mieux connaître les droits des migrants et les obstacles rencontrés par les migrants dans leur vie quotidienne par le biais d’initiatives à petite échelle, renforcerait l’appropriation par la communauté du respect des droits de toutes les personnes, y compris des migrants. Pour ce faire les opportunités de cohésion sociale permettraient d’encourager les la diversité, le dialogue et les interactions entre les différentes communautés et renforceraient le sentiment de citoyenneté des habitants dans leurs quartiers et le vivre ensemble.

Dans ce contexte, l’OIM vise à fournir des subventions à des organisations pour la mise en œuvre de microprojets dans les zones cibles prioritaires, visant à promouvoir le dialogue interculturel, à protéger les droits des migrants et des communautés d’accueil, ainsi qu’à soutenir l’inclusion et la cohésion sociale entre les populations migrantes et hôtes, en mettant un accent particulier sur les personnes vulnérables, telles que les femmes, les jeunes et les groupes les plus défavorisés ou vulnérables.

OBJECTIF DE L’APPEL A PROPOSITIONS

Cet appel à propositions lancé par l’OIM Tunisie sollicite des organisations – incluant les organisations de la société civile enregistrées y compris les associations, les organisations non gouvernementales (ONG), les organismes de formation professionnelle, des organisations travaillant avec les communautés hôtes et celles de migrants, des institutions dans le domaine de l’inter-culturalisme, l’innovation, le dialogue social ; les organisations du secteur privé, les autorités locales – pour la mise en œuvre d’activités durables, ciblant les communautés de migrants et hôtes dans les zones urbaines prioritaires et œuvrant pour la cohésion sociale.

TYPES D’ACTIVITES ELIGIBLES CIBLES DANS L’APPEL

L’OIM Tunisie souhaite recevoir des propositions d’organisations qui soutiennent les droits des migrants et des communautés hôtes en Tunisie.

Les organisations éligibles peuvent soumettre des propositions de microprojets et/ou initiatives visant à renforcer et à développer la capacité des populations cibles hôtes et de migrants, et à promouvoir leur insertion et la cohésion sociale.

Les microprojets et/ou initiatives proposés doivent correspondre aux attentes des bénéficiaires nationaux et non nationaux dans les zones cibles et viser une ou plusieurs des activités suivantes :

  • Initiatives visant à améliorer la cohésion sociale entre les migrants et les communautés d’accueil ; telles que les activités culturelles, artistiques, éducationnelles, sportives, thématiques et de loisirs ;
  • Initiatives ciblant les enfants migrants et particulièrement les enfants migrants déscolarisés (par exemple : apprentissage de base, accompagnement et/ou tutorat pour les enfants, cours de langue arabe et français, ateliers thématiques, organisation d’excursions, etc.) ;
  • Initiatives visant à rapprocher les citoyens et la municipalité et à renforcer la participation civique des migrants et des communautés d’accueil (par exemple : guide de la citoyenneté, engagement citoyen dans le quartier, dialogue intergénérationnel et interculturel, rencontre avec les membres de la municipalité, etc.) ;
  • Fournir une formation sur les droits des migrants, la diversité culturelle et l’échange à certains points focaux pouvant servir de médiateurs entre les migrants et les communautés d’accueil dans les localités, telles que : municipalité, commissariat/police, établissement d’enseignement technique et professionnel, institution artistique, culturelle, sportive, bureau de représentation de communauté locale – afin qu’ils puissent jouer un rôle de facilitateur pour l’intégration des communautés de migrants dans les pays hôte ;
  • Actions de sensibilisation (par exemple, sur, les droits et devoirs des différentes populations migrantes et les communautés d’accueil, les droits de l’homme, la non-discrimination, la traite humaine, la violence, l’accès aux services, etc.) au travers d’évènements organisés conjointement avec les communautés locales ;
  • Initiatives visant à stimuler le développement social, économique et commercial des migrants et des communautés d’accueil dans la localité (par exemple : foire aux produits, kermesse, foire à l’emploi et aux services de quartier) ;
  • Autres activités pertinentes de cohésion sociale (soyez spécifique)

Les microprojets qui ciblent plusieurs groupes de population (y compris les migrants) en mettant l’accent sur l’inclusion, l’intégration et la cohésion sociale auront la priorité. Les propositions doivent clairement montrer le lien entre les besoins identifiés, les participants visés, les activités prévues et l’impact attendu.

ZONES CIBLES DU MICROPROJET

Les propositions de microprojets de cohésion sociale doivent concerner des activités à mettre en œuvre dans les zones urbaines prioritaires du Grand Tunis, de Sfax et de Médenine. Chaque candidature sera évaluée sur la base des services existants et des lacunes identifiées dans la zone visée.

Tableau des zones et quartiers cibles pour l’implémentation des microprojets de cohésion sociale :

DUREE DU PROJET ET APPUI FINANCIER

Le microprojet aura une durée de, au minimum (3) à (12) mois selon la durée du plan de travail, à compter de mai 2019. Une prorogation des projets est possible.

La subvention du microprojet pourra s’élever jusqu’à 60 000 TND (18 000 EUR) selon le type de microprojet *.
(*) Le montant de la subvention pour chaque microprojet sera évalué en fonction de l’étude des composantes du projet, des fonds disponibles, de la durabilité et de l’impact du projet.

Les microprojets sélectionnés font l’objet d’un accord d’implémentation signé entre l’OIM et l’organisation porteuse du microprojet. Après approbation des activités et établissement du budget relatif, le montant total du microprojet sera octroyé par tranches selon la nature de l’activité et de l’accord entre les partenaires, et après vérification et validation des rapports relatifs à l’avancement du microprojet.

COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

Pour composer leur dossier de candidature de participation à l’appel, les organisations candidates doivent remplir et joindre tous les renseignements demandés et ce en remplissant les champs d’informations exclusivement en langue française et de préférence en format PDF.

Récapitulatif des informations à joindre au dossier de candidature :

  • Une lettre de motivation et une présentation générale de l’organisation candidate Annexe A, Tableau 1), le/s domaine/s de spécialisation de l’organisation candidate (Annexe A, Tableau 2) ;
  • Présentation d’un portefeuille de projets dans les mêmes domaines cités dans l’appel :
  • (Annexe A, Tableau 3) : fournir des résultats obtenus au cours des projets des 3 dernières années et pour chaque projet le résumé doit indiquer le rôle de l’organisation, la description des activités, la durée, les bénéficiaires cibles, les zones cibles, le budget, les résultats et/ou les impacts obtenus du projet achevé ;
  • (Annexe A, Tableau 4) : fournir des détails sur les contrats/projets en cours.
  • Démonstration des compétences de gestion et de capacités financières (Annexe A, Tableau 5) ;
  • Description de la capacité technique du personnel (Annexe A, Tableau 6) : joindre les CV récents des membres du projet et du représentant (chef de projet), et lister leurs domaines d’expertise, leurs positions et les tâches qui seraient confiées à chaque membre de l’équipe ;
  • Une fiche de projet (Annexe B) dûment complétée et signée par l’organisation, incluant les éléments : (I). Tableau synthétique du projet ou activité ; une lettre de proposition narrative du projet décrivant : le contexte, les défis et opportunités identifiés, le but, la description des activités proposées répondant à un besoin spécifique, la/les zones prioritaires cibles, les objectifs attendus, les résultats mesurables et durables potentiels, l’impact des activités, etc.
  • Une proposition financière ou budget du projet, en format Excel (Annexe B-II). Merci de spécifier votre apport (exemple : mise à disposition de local, de formateurs, etc.)

CRITÈRES DE SÉLECTION

Suite à l’examen de vérification administrative des soumissionnaires éligibles à l’appel, le comité de consultation des subventions de l’OIM fera une évaluation des propositions pour promouvoir des activités de cohésion sociale sur la base des critères suivants :

  • Qualité de la proposition
  • Pertinence du microprojet d’initiatives par rapport aux objectifs du projet RDPP et aux indications fournies dans cet appel à propositions ;
  • Participation des groupes cibles et d’autres parties prenantes de la localité concernée (focus sur les jeunes, les femmes ; focus sur la composante spécifique au genre p)
  • Cohérence des résultats attendus par rapport à l’objectif poursuivi du projet ;
  • Pertinence des actions envisagées et pour la réalisation des activités par rapport aux résultats attendus et au budget estimé de l’initiative ;
  • Caractère innovant du microprojet ;
  • Durabilité du microprojet ;
  • Potentiel impact du projet sur le renforcement de la cohésion sociale.

Seules les organisations dont la proposition sera retenue seront contactées.

 

Critères d'éligibilité

  • Une personne morale (pas une personne physique)
  • Une organisation officiellement enregistrée et établie en vertu de la législation nationale du pays d’enregistrement, avec une expérience consolidée et fondée dans leur domaine de travail et avec au minimum (6) mois d’existence ; et
  • Une structure ayant de l’expérience dans la préparation, la réalisation, le développement, le suivi et l’évaluation de microprojets dans les domaines cités dans cet appel.
  • L’organisation candidate doit mettre en œuvre directement les activités de cohésion sociale proposées sans intermédiaire et sera considérée comme responsable de la gestion de la subvention de l'OIM, et doit assumer, seule, la responsabilité financière du microprojet.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

d4df206e66776b70fd1c108a4d724d35

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidature Publié sur Jamaity le 27 avril 2019


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo