Exprimer mon avis

Mercy Corps recrute un(e) consultant(e) Retour vers les opportunités


Mercy Corps

Lance   Offre d'emploi

Échéance

01 Mai 2018 Il y a 3 semaines

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis et 1 autre(s) régions

Introduction :

Mercy Corps est une organisation non gouvernementale internationale d’aide au développement, présente en Tunisie depuis 2011. Elle contribue à :

  • Améliorer l’insertion professionnelle des jeunes en développant des opportunités d’employabilité et d’entrepreneuriat.
  •  Soutenir l’inclusion financière des populations vulnérables, tels que les jeunes, les femmes et les populations rurales.
  • Stimuler le développement de marchés dans les secteurs porteurs pour la création d’emploi.
  • Promouvoir la gouvernance locale en encourageant le dialogue constructif entre la société civile, les autorités locales et le secteur privé.
  • Contribuer à un environnement inclusif pour réduire les causes de marginalisation, de radicalisation et de migration pour les populations vulnérables

La Tunisie a enregistré à partir de 2011 une arrivée considérable de ressortissants libyens, syriens et subsahariens, suite aux conflits régionaux qui ont engendré des mouvements migratoires et d’exil importants. D’autres migrants sont arrivés dans le cadre de leurs études. Selon le ministère de l’Enseignement supérieur, la Tunisie compte 6000 étudiants étrangers dont 75% inscrits dans le secteur privé. Les étudiants ressortissants des pays du Maghreb représentent 59% du total alors que 31 % sont originaires des pays d’Afrique subsaharienne. Mais si l’on se réfère aux chiffres publiés par l’Institut national de la statistique (INS), les migrants maghrébins et européens sont les plus nombreux en Tunisie.
Ces changements de contexte ont donné lieu à des changements politiques traduisant l’intérêt de plus en plus important accordé par l’Etat tunisien à la Migration : en effet la nouvelle Constitution du 27 janvier 2014 proclame dans son préambule l’attachement de la Tunisie aux principes universels des droits de l’homme et protège le droit d’asile (article 26).

Plusieurs initiatives en matière de Migration et Développement sont mises en œuvre en Tunisie (NU, OIM, SDC, AFD…etc) afin de maximiser les bénéfices de la migration internationale sur le développement local. Le programme AMIPA s’inscrit dans ce cadre et vise à favoriser une migration informée et positive.

Le projet «Appui pour une Migration Informée, Positive en Afrique» (AMIPA) de Mercy Corps:
A travers le projet AMIPA, financé par l’Union Européenne, Mercy Corps, en collaboration avec la société civile locale, vise principalement à contribuer à l’émergence de pratiques migratoires avisées et positives au Mali, au Niger et en Tunisie. Elle vise à favoriser les capacités de résilience, favoriser l’inclusion financière et la stabilité économique des populations concernées par la migration comme les migrants de retour, les jeunes susceptibles d’émigrer, les migrants de retour, les ressortissants de pays tiers, les familles de migrants et même les diasporas.
En Tunisie le projet cible les régions du Grand Tunis et de Médenine. Il vise :

  • Le renforcement de l’inclusion financière et de la stabilité économique des populations concernées par la migration au travers d’une éducation financière améliorée, d’un accès à des filets de sécurité financière et à des services financiers adaptés à la mobilité et aux jeunes ;
  • L’appui pour l’inclusion socio-économique des communautés concernées par la migration ainsi que le renforcement de leur capacité à développer des moyens durables de subsistance, en particulier pour les ressortissants nationaux vulnérables risquant d’émigrer, les jeunes hommes et femmes ressortissants de pays tiers ainsi que les migrants de retour ;
  • L’appui des populations concernées par la migration en particulier les jeunes hommes et femmes pour faire des choix relatifs à la migration de manière informée, en ayant connaissance des risques et opportunités et une représentation adéquate de leurs besoins et intérêts ;

Cadre de la mission :

Malgré l’existence d’une palette assez large de services financiers et non financiers offerte par les acteurs publics, associatifs et privés et la disposition des acteurs locaux de compétences et d’expériences importantes en matière d’appui à l’employabilité et à l’entrepreneuriat, l’accès des populations concernées par la migration (migrants de retour, les jeunes susceptibles d’émigrer, les ressortissants étrangers, les familles de migrants, …) à ces services reste très limité. En se basant sur une évaluation des besoins spécifiques des populations concernées par la migration et des services d’appui offerts par les acteurs publics, privés et de la société civile, le projet AMIPA développera et mettra en œuvre des réponses adaptées (formation/accompagnement/coaching) pour faciliter l’accès de ces populations à des opportunités d’emploi, d’entrepreneuriat et d’auto-emploi.

Description de la mission

La présente mission consiste à effectuer une évaluation qualitative des besoins d’appui des populations concernées par la migration et des services existants et à élaborer des plans spécifiques pour développer des ressources technico-pédagogiques adaptées aux besoins identifiés et pour le renforcement des capacités des professionnels des acteurs locaux (structures publiques et de la société civile appuyant les populations en question).

Les populations concernées par la migration que cette évaluation ciblera sont :

  • Familles de migrants : Proches, y compris les membres des familles des migrants. Peuvent rester dans les pays d’origine ou être eux-mêmes des migrants.
  • Migrants de retour : Une personne retournant dans son pays d’origine ou sa résidence habituelle habituellement après avoir passé au moins un an dans un autre pays. Ce retour peut être volontaire ou forcé, spontané ou assisté. En cas de retour assisté, ils doivent savoir comment gérer un budget pour créer un petit projet. S’il s’agit d’un retour volontaire et/ou forcé, ils peuvent avoir besoin d’un appui pour leur réintégration socio-économique.
  • Jeunes susceptibles d’émigrer : Hommes et femmes âgés de 15 à 35 ans, en provenance des zones de départ, avec des caractéristiques particulières et une vulnérabilité socio-économique spécifique qui les rend plus susceptibles d’émigrer. Ces derniers peuvent avoir besoin de soutien pour accéder à des activités économiques dans leurs pays d’origine, mais aussi d’informations fiables à propos de la migration : son coût et comment gérer ce dernier afin d’entreprendre une migration sûre.
  • Ressortissants de pays tiers : subsahariens sur le Grand Tunis et Lybiens et Syriens sur la région de Médenine.

Plus concrètement la mission consiste à

  • Réaliser une évaluation qualitative de(s) :
    • Besoins des populations concernées par la migration en appui pour faciliter leur accès à des opportunités d’emploi, d’entrepreneuriat ou d’auto-emploi;
    • Services d’appui fournis par les acteurs publics (ANETI, ATFP, CDIS, API, Unité de promotion sociales…) privés (centres de formation, IMFs et banques..) et de la société civile (JCI, ATUPEE, SUST, LAB’ESS, ADC, Massar, Hakkouna, coworking spaces…) et leur adaptabilité et accessibilité pour les populations concernées par la migration.
    • D’autres acteurs proposés par le consultant peuvent être concernées par l’évaluation.
  • La complémentarité et la continuité des services d’appui à l’emploi et à l’entrepreneuriat fournis actuellement par des structures publiques, associatives incluant ceux développés dans le cadre de certaines initiatives expérimentales;
  • Les besoins prioritaires en renforcement de capacités des professionnels des structures publiques et de la société civile locale pour appuyer les populations concernées par la migration en promouvant leurs employabilités et en en renforçant leurs capacités entrepreneuriales.
  • Elaborer des plans d’action spécifiques pour :
    • Le développement/amélioration de ressources techniques et pédagogiques adaptées pour évaluer les besoins des populations concernées par la migration cibles et envisager des actions d’appui répondant au mieux à leurs besoins et facilitant leur accès à des opportunités d’emploi et d’entrepreneuriat ;
  • Le renforcement des capacités des professionnels techniques des structures publiques et associatives locales pour :
    •  répondre aux besoins identifiés chez les populations cibles.
    • adopter une approche collaborative d’intervention avec d’autres structures, auprès des populations cibles.

Déroulement de la mission/Tâches à réaliser :

Elaboration d’un plan détaillé de collecte de données spécifiant les informations à collecter, les acteurs à contacter, les techniques de collecte de données et élaboration d’outils de collecte de données :

En se basant sur la définition des zones d’intervention du projet (Annexe B), le consultant établira une liste des informations à collecter, des acteurs à contacter ainsi qu’un plan de collecte de données spécifiant les outils qui seront utilisés et les techniques de collecte de données (guides d’entretien individuel, guide pour l’organisation de groupes de discussions/focus groups, questionnaires…) et une liste des ressources secondaires à utiliser.
Le plan d’action et les outils de collectes de données seront validés avec l’équipe de projet. Ce plan inclura aussi la collecte et l’analyse de ressources documentaires pertinentes qui seront identifiées (textes de lois et procédures administratives, études spécifiques, …).

Collecte de données :

Pendant cette phase le consultant assurera tout le processus de la collecte des données auprès des différentes parties prenantes identifiées dans le plan d’action (A) :

  • Préparation des outils de collecte des données (questions, questionnaires, guides..).
  • Recrutement et encadrement de l’équipe chargée de la collecte de données,
  • Suivi de la collecte des données.
  • Consolidation des données.
  •  …

Analyse de données et élaboration du rapport de mission :

Pendant cette phase le consultant assurera le tri et l’analyse des données collectées et l’élaboration du rapport de mission. Le rapport de mission devra prendre en compte les spécifications de la section II (description de la mission).

Restitution des résultats préliminaires de la mission et validation du rapport final :

Le consultant restituera à l’équipe de projet les résultats de la mission ainsi que le rapport. En se basant sur le feedback de l’équipe de projet, il finalisera le rapport final de la mission ainsi qu’une version synthétique qui sera utilisée pour partager les résultats de la mission avec les partenaires du projet.

Calendrier de la mission :

La durée totale de la mission est estimée à 22 jours de prestation détaillés (à titre indicatif) dans le tableau suivant :

Durée de la mission :

La mission démarre vers le 08 mai 2018 et les livrables finaux doivent être soumis au plus tard le 05 juin 2018 y compris les périodes de validation.

Personnes impliquées :

Le consultant/l’équipe de consultant retenu travaillera en étroite collaboration avec l’équipe de projet AMIPA et le conseiller technique en entrepreneuriat et employabilité de Mercy Corps. Ces derniers assureront l’explication des TDRs, le cadrage méthodologique, la facilitation et le suivi de la mission, l’identification des personnes concernées et les différents contributeurs dans la mission, la planification et l’organisation logistique de la mission, l’organisation des restitutions et la validation des livrables.

Livrables :

  • Un rapport détaillé de la mission qui décrit en détail la méthodologie adoptée et les résultats de la mission ainsi que des recommandations et les mesures d’accompagnement nécessaires pour la pérennité des résultats. Ce dernier doit intégrer :
    • Une évaluation détaillée des besoins en appui pour l’emploi et l’entrepreneuriat par groupe-cible et un plan d’action spécifiques pour développer des ressources techniques et pédagogiques pour l’appui des populations concernées par la migration ;
    • Une analyse détaillée des services d’appui à l’emploi et à l’entrepreneuriat accessibles par groupe cible dégageant les écarts par rapport aux besoins des populations concernées par la migration
    • Des recommandations détaillées et concrètes :
      • d’adaptation des services existants et/ou le développement de nouveaux services pour mieux répondre aux besoins des populations concernées par la migration.
      • de renforcement de capacités pour les professionnels des structures concernées (structures publiques ou associatives) pour assurer une meilleure réponse aux besoins des populations concernées par la migration ;
  • Une version synthétique du rapport.
  • Des recommandations concrètes pour optimiser l’implémentation des actions prioritaires ;

Documents mis à disposition:

  • Description globale du projet.
  •  Description des groupes cibles.
  • Evaluation baseline du projet.
  • Description sommaire des besoins identifiés par les structures partenaires, en matière d’appui à l’entrepreneuriat et à l’employabilité. Listes des partenaires identifiés et potentiels dans les zones d’intervention.

Conditions contractuelles fixes

 Le paiement se fera en tranches en fonction des livrables reçus. Le calendrier des paiements sera discuté en détail avec le consultant retenu pour la mission.
Pénalités de retard : 5 ‰ (pour 1000) du montant du contrat par jour de retard jusqu’à 10% du montant total du contrat pour des retards hors cas de force majeure.
Les livrables seront la propriété des Mercy Corps.

Critères d'éligibilité

  • Une excellente connaissance des mécanismes et programmes publics en matière d’appui à l’emploi et à l’entrepreneuriat ;
  • Une bonne compréhension du fonctionnement des institutions et structures clés en matière d’appui à l’emploi et à l’entrepreneuriat au niveau territorial (local et régional) et central ainsi que des associations/organisations actives dans le domaine de l’insertion professionnelle et de l’entrepreneuriat ;
  • Une expérience confirmée en matière d’élaboration d’études qualitative et évaluations de besoins en utilisant les techniques adaptées de collectes et d’analyse de données ;
  • Une bonne connaissance du contexte régional dans les zones d’intervention du projet le sud-est et les quartiers marginalisés du grand Tunis)
  • Une expérience confirmée en matière de renforcement de capacités de jeunes et des structures publiques et associatives ;
  • Une expérience de travail à Médenine et dans les quartiers populaires du grand Tunis constitue un atout ;
  • L’aisance dans la communication écrite et orale en français et en arabe est essentielle.

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 24 avril 2018


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo