Exprimer mon avis

L’Association Tunisienne de la Santé de la Reproduction Recrute un(e) Consultant(e) national(e) pour une étude qualitative sur les besoins non satisfaits en contraception Retour vers les opportunités



Échéance

12 Mars 2017 Il y a 6 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Kairouan et 3 autre(s) régions

L’ATSR est une association non gouvernementale œuvrant dans le domaine de la Planification Familiale et la Santé Reproductive. L’Association est membre de l’IPPF (International Planned Parenthood Federation).

Termes de Référence

  • 1 Justificatifs

Cette étude s’inscrit dans la continuité des recherches et analyses approfondies des résultats des enquêtes réalisées en Tunisie tel que PAPFAM[1], EDS[2] et MICS4[3]. Les résultats de ces différentes enquêtes ont mis en évidence la persistance d’une part d’une faible pratique contraceptive dans certaines régions du pays comparées à la moyenne nationale et d’autre part des besoins non satisfaits en matière de contraception.

Selon l’enquête PAPFAM, les besoins non satisfaits en PF était de 12.1% en 2001.  Pour, la MICS 4,  les besoins non satisfaits en matière de contraception[4] s’élève à 7%. Cette proportion s’élève à 10% dans le centre du pays et à 8,1% au Nord-est.

Ces résultats enregistrés indiquent qu’il existe un nombre important de femmes en Tunisie, qui pour différentes raisons, ne peuvent pas accéder aux services de santé de la reproduction, d’où la nécessité de mener une analyse plus approfondie afin de mieux caractériser les facteurs qui ont le plus d’impact sur les besoins non satisfaits en matière de planification familiale en Tunisie et sur lesquels il est possible d’agir, de manière efficace pour faciliter l’accès des femmes aux services.

Les analyses et recherches approfondies en matière de besoins non satisfaits permettent de disposer d’information sur les raisons personnelles pour lesquelles les femmes n’utilisent pas de moyens de contraception modernes. Ces motifs peuvent être influencés par des facteurs sociaux, culturels ou politiques tel que l’opposition à la planification familiale de la part de la famille ou des communautés religieuse et sociale, manque de volonté politique qui entraîne un accès limité à l’information, aux produits et aux services de planification familiale.

Les données recueillies par l’institut Guttmacher (Sedgh,Hussain et al. 2007), les besoins non satisfaits en planification familiale, à l’échelle individuelle, familiale ou communautaire, sont largement imputables aux facteurs suivants :

  • Faible perception du risque : Les femmes peuvent penser qu’elles n’ont qu’un faible risque de tomber enceintes.
  • Accès inadapté aux produits et aux services : Manque de disponibilité des produits de contraception et/ou des services de santé ; manque d’information sur les moyens de contraception ; difficultés d’accès à la contraception (coût, manque d’information, éloignement des structures de soin) ; problèmes liés aux effets secondaires, aux éventuels soucis de santé et aux inconvénients de certaines méthodes.
  • Opposition – Refus de la planification familiale de la part de la femme, de son partenaire ou d’autres personnes d’influence. Opposition sur critères religieux notamment.
  • A une échelle plus large, on peut attribuer le problème d’accès aux produits et services de contraception à l’affaiblissement des engagements politiques et des financements alloués à la planification familiale.

En termes des conséquences des besoins non-satisfaits en planification familiale, des études ont montré qu’ils touchent à la fois les familles, les communautés et les économies nationales, sans parler de la santé et du bien-être individuels. En effet, les besoins non satisfaits:

  • accentuent la mortalité et la morbidité maternelle et infantiles, notamment si les naissances ne peuvent pas être suffisamment espacées
  • provoquent une augmentation des avortements à risque
  • contribuent à la propagation du VIH et des infections sexuellement transmissibles
  • compromettent la participation des femmes à l’économie de leur communauté et de leur pays
  • contraignent des filles et des jeunes femmes à quitter l’école suite à une grossesse non désirée
  • accentuent les inégalités hommes-femmes et le statut social des femmes
  • accroissent la pauvreté et freinent la croissance économique
  • contribuent à une croissance démographique non contrôlée

 

  • 2 cadre de l’étude

Cette étude qualitative a pour but d’avoir une première exploration des facteurs qui influencent le comportement des femmes dans le domaine de l’utilisation de la contraception dans deux régions qui ont des besoins non satisfaits élevés. Les résultats de cette étude permettront aux décideurs et planificateurs de mieux orienter les programmes de planification familiale en vue de répondre aux droits et attentes des femmes.

 

  • 3 Les résultats attendus de la consultation:

A la fin de la consultation, le(a) consultant(e) aura :

  • Remis un rapport de l’étude qualitative sur les facteurs qui influencent le comportement de la femme et qui constituent un obstacle d’accès aux services de PF dans les 2 régions de l’étude. Ce rapport inclura des photos et des témoignages filmés des populations et des relais (prestataires et autres intervenants).

 

  • Facilité 02 ateliers de présentation des résultats de l’étude aux décideurs locaux et régionaux.
  • Développé une note de plaidoyer sur les besoins non satisfaits en contraception dans les 02 régions cibles.

 

  • 4 Tâches à accomplir

 

Sous la Direction de l’ATSR et de l’UNFPA, le(a) consultant(e) aura procédé:

  • Au développement de la note méthodologique et le calendrier d’exécution
  • A la revue et l’analyse des recherches et études conduites dans ce cadre
  • A L’établissement d’un calendrier des entretiens avec les parties prenantes à mener au niveau central et au niveau des régions de Kairouan et Sidi Bouzid (ou Kasserine)
  • A la conduite des deux focus groupes par région et des entretiens avec certains prestataires
  • A la rédaction du rapport d’analyse
  • A la facilitation de 2 ateliers de présentation de l’étude aux décideurs
  • A la remise de deux copies du document (en version word imprimable) et une copie sur support électronique
  • A la remise d’une note de plaidoyer sur les besoins non satisfaits
  • 5 Honoraires et modalités de paiement :

A l’issue du travail demandé et de la remise des éléments indiqués dans le produit attendu,  qui aura été jugé acceptable par l’ATSR et l’UNFPA, le(a) consultant(e) percevra des honoraires en Dinars Tunisiens sur la base de la grille tarifaire des consultants nationaux.

[1] Pan Arab Family Health Survey

[2] Enquête démographique et de santé

[3] Multiple Indicator Cluster Survey

[4] Concernent les femmes fertiles ne faisant usage d’aucune méthode de contraception, mais qui souhaitent, soit reporter la prochaine naissance, soit arrêter totalement de procréer

Critères d'éligibilité

  • Connaissance approfondie des questions et problématiques liées à la santé y compris la santé de la reproduction
  • Connaissance du système de santé
  • Une expérience en matière de recherche et d’analyse
  • Une expérience en matière de facilitation d’ateliers

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidature Publié sur Jamaity le 28 février 2017


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo British Council Logo