Exprimer mon avis

Humanité et Inclusion (Handicap International) lance un appel à candidature Retour vers les opportunités



Échéance

15 Avril 2018 Il y a 9 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Ariana et 5 autre(s) régions

Appui Technique

Appel à candidature pour le recrutement d’une structure spécialisée ou un consortium d’experts en monitoring et plaidoyer

 

HI- Humanité & Inclusion nouveau nom d’Handicap International cherche une structure spécialisée ou un consortium d’experts pour une mission de formation et d’accompagnement d’initiatives locales en matière de plaidoyer et de monitoring.

Humanité et inclusion  est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes, œuvrant notamment aux côtés des personnes handicapées pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.   Présente depuis plus de 20 ans en Tunisie, l’objectif de HI est de favoriser l’intégration sociale des personnes les plus vulnérables et d’améliorer leurs conditions de vie à travers la promotion de leurs droits et l’encouragement de la reconnaissance de leurs besoins.

Voire fiche HI

Cadre de l’appel à candidature : 

Le projet « Les Femmes, actrices dans la gouvernance locale dans les gouvernorats du Grand Tunis, de Gafsa et de Jendouba »

Lieu de la mission :

4 municipalités du Grand Tunis, 3 municipalités de Gafsa et 3 Municipalités de Jendouba

Type de mission : 

Formation et accompagnement à distance et in situ

Partenaires impliqués : 

  • Centre Tunisien-Méditerranéen Tu-MED
  • Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance (MFFE), à travers la Sous-Direction de l’Autonomisation Economique et Sociale des Femmes
  • Génération Future (Jendouba)
  • Association Citoyens Gafsa (Gafsa)
  • Tounissiet (Grand Tunis)

Financement mission :

L’Union Européenne

LA MISSION

Le projet

Dans le cadre d’un projet visant à favoriser la concertation entre les OSC (dont les OPH) et les autorités locales sur 3 régions ciblées (Grand Tunis, de Gafsa et de Jendouba) afin qu’elles agissent ensemble pour une participation accrue des femmes (notamment marginalisées, comme les femmes handicapées) dans la gouvernance locale,4 axes d’intervention, interconnectés entre eux,  seront déployés simultanément

Tout d’abord le projet favorisera l’émergence de femmes leaders dans le mouvement associatif et renforcera leurs capacités à participer activement à la gouvernance ;  Ensuite, les décideurs locaux seront amenés à s’engager avec les OSC dans le développement et la mise en œuvre de plans d’actions et politiques locales facilitant la participation des femmes à la gouvernance locale.Par ailleurs,les OSC des territoires visés seront renforcées dans leurs capacités de monitoring et de plaidoyer dans la gouvernance locale, avec des indicateurs du système de suivi du MFFE.Enfin, des bonnes pratiques, des leçons apprises et des données clefs seront identifiées et diffusées auprès du public et de l’unité de gestion (UG) du programme de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes en Tunisie

Contexte et Justification

En dépit de nombreux exemples d’une reconnaissance formelle et des progrès accomplis en Tunisie, de fortes inégalités persistent entre les femmes et les hommes dans le champ de la représentation politique, notamment sur les territoires ruraux et de l’intérieur. Les municipalités, qui sont les sphères de gouvernance les plus proches de la population, représentent les niveaux d’intervention les mieux placés pour combattre la persistance et la reproduction des inégalités, et pour promouvoir une société véritablement égalitaire. Mobilisées, les autorités locales et les organisations de la société civile (OSC)  peuvent, dans leur domaine de compétence entreprendre des actions concrètes en faveur de l’égalité des femmes et des hommes, notamment pour les plus marginalisées comme les femmes handicapées. Pour parvenir à l’instauration d’une société fondée sur l’égalité et la diversité, il est capital que les collectivités locales et régionales intègrent pleinement la dimension du genre et de l’inclusion dans leurs politiques, leur organisation et leurs pratiques.

Afin de renforcer les capacités des acteurs locaux à adopter une approche de planification locale concertée plus sensible au genre et inclusive, il importe de les doter de référentiels communs permettant une prise en compte transversale de ces aspects dans tous les secteurs de l’action et des finances publiques.

Pour cela le projet accompagnera l’élaboration dans au moins 7 municipalités  à Jendouba,  à Gafsa et au Grand Tunis,  de plans locaux de développement inclusifs et sensibles au genre. Ces plans déclineront des actions de court terme (1 à 2 ans), favorisant des changements de regard et des adaptations immédiates, et de moyen et long terme (3 à 5 ans) permettant d’engager des changements systémiques pour réduire les inégalités entre les femmes et les hommes. Ces actions seront regroupées par type d’intervention (sensibilisation, formation…) et feront apparaître les résultats attendus, les indicateurs de suivi (basés sur les indicateurs du MFFE si possible et pertinent), les responsabilités ainsi que les ressources à mobiliser pour leur réalisation.

Toutefois, l’existence de plans d’action locaux ou de politiques sectorielles sensibles au genre au niveau municipal ne garantit pas leur mise en œuvre. Les organisations de femmes, les OPH et les autres OSC doivent maintenir une pression constante sur les institutions locales pour qu’elles appliquent non seulement les politiques existantes mais qu’elles continuent à développer d’autres mesures conçues pour s’attaquer aux inégalités de genre et pour éliminer toutes les formes de discrimination basée sur le genre, et ce, via un travail soutenu de monitoring et de plaidoyer au niveau local.La crédibilité du travail de monitoring local et des recommandations qui seront fournies aux autorités publiques reposera non seulement sur les compétences techniques des organisations, mais aussi sur leur représentativité et leur capacité à unir leurs voix dans les instances de concertation et de prise de décisions. Le projet prévoit donc d’appuyer l’émergence de réseaux d’OSC locales souhaitant s’engager dans cette démarche citoyenne dans chacune des régions ciblées. Les femmes leaders et les OSC/OPH locales accompagnées, seront fortement encouragés à participer afin de rassembler un réseau d’OSC représentant les femmes du territoire dans leur diversité et/ou variété de secteurs d’intervention.

Pour assurer l’efficacité et la pérennité des actions de ces dynamiques, HI se propose de faire appel à une structure spécialisée ou un consortium d’experts afin d’accompagner la mise en place et l’accompagnement d’initiatives locales de plaidoyer et de monitoring.

ATTENDUSE D LA MISSION

Objectif de la mission :

Accompagner l’équipe du projet ainsi que les différents acteurs locaux dans la mise en place de dynamiques locales de plaidoyer et de monitoring.

Objectif spécifique :

Appuyer le travail de monitoring des OSC et le développement de la culture de la redevabilité autour des actions menées par les AL en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes au niveau des 7 municipalités ciblées par le projet.

Résultats Attendus :

  • Au moins 28 militants d’OSC locales et 8 membres de l’équipe projet sont formés au monitoring de la gouvernance locale sensible au genre
  • Des groupes de monitoring sont mis en place et renforcés dans les 7 municipalités où existe un plan d’action local pour favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes ;
  • Les outils de monitoring développés et utilisés permettent de créer des conditions favorables à la redevabilité de l’action publique en matière d’égalité de genre

Cibles:

  • 28 militants d’OSC locales et de femmes leaders
  • 8 représentant-e-s de l’équipe du projet

Responsabilités de la structure/ consortium :

Durée de la mission :

La mission s’étalera sur la durée restante du projet estimée à 20 mois, pour une durée effective de travail de 52j/H à partir de la signature du contrat.

Le paiement sera effectué sur la base des activités réalisées et des livrables rendus et validés par l’équipe du projet. Le calcul se fera sur la base de la proposition financière émise par les candidat(e)s.

Critères de sélection

Les offres reçues conformément aux éléments exposés ci-dessus, seront analysées par un comité de sélection selon les critères et les notations suivantes :

 

 

 

Critères d'éligibilité

  • Capacité démontrée à atteindre les objectifs des activités à mettre en œuvre sur les 3 régions ciblées ;
  • Expérience d’appui-conseil et de formation des acteurs associatifs et institutionnels sur les questions de monitoring de l’action publique au niveau locale
  • Définition claire des processus de gestion administrative et financière ;
  • Adéquation des ressources humaines et du budget avec la charge de travail estimée
  • Possibilité de bénéficier de ses réseaux et plateformes de diffusion des données collectées

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidature Publié sur Jamaity le 5 avril 2018


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo