Exprimer mon avis

Handicap International lance un appel à consultation pour la mission de formation sur les pratiques pédagogiques et inclusives Retour vers les opportunités



Échéance

01 Décembre 2015 Il y a 3 années

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis

Mission de consultation au programme HI Maghreb

Lieu de la mission : Tunisie
Type de la mission : Renforcement des capacités des professionnels de l’éducation dans les régions de Siliana , Bizerte et Kébili pour une meilleure inclusion des élèves en situation de handicap.
Date de début de l’intervention: – Du 20 /12/2015 jusqu’au 23/12/2015 : Kébili
– Du 24/12/2015 jusqu’au 27/12/2015 : Séliana
– Du 27/12/2015 jusqu’au 30/12/2015 : Bizerte
Programme : Maghreb
Qui a demandé la mission : Maroua Ben Said
Nom Chef de projet, DP bénéficiaire de la mission : Maroua Ben Said
Corinne Gillet
Sami Ben Jemaa

Nom de projet appuyé : Education inclusive
Coût de la mission :
Financement mission : UNICEF
AFD
DCI
Code budgétaire programme : Code projet : G21-040
Code tache :TD01
Code Financement : G21-131
Rubrique Bailleur : 10.1

1) CONTEXTE DE LA MISSION

Historique des interventions de Handicap International au Maghreb
Handicap International intervient au Maroc depuis 1993, en Tunisie depuis 1997, en Algérie depuis 1998 et en Libye depuis 2011. La création de l’entité programme Maghreb est le résultat d’un processus de fusion engagé depuis 2009 entre deux programmes d’Handicap International, l’un couvrant le Maroc et la Tunisie, l’autre couvrant l’Algérie. Sous managements différenciés, les deux programmes sont passés par une série d’étapes intégratrices ayant abouti en juillet 2011 à la naissance du programme Maghreb.

Les projets de Handicap International en Tunisie
En Tunisie, les actions de l’association ont comme objectif l’amélioration structurelle des conditions de vie, l’insertion et la pleine participation sociale des personnes handicapées. Actuellement, les projets portés par Handicap International en collaboration avec ses partenaires institutionnels et associatifs œuvrent à :
L’accessibilité à l’environnement physique et à la prise en compte des personnes handicapées dans les dynamiques locales de développement afin de faciliter leur accès aux services ordinaires ;
Le renforcement de la qualité de services spécialisés destinés aux personnes handicapées et leur mise en lien avec les services ordinaires, en particulier dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’emploi et de la formation professionnelle ;
Le renforcement du mouvement de promotion des droits des personnes handicapées et le soutien à leur participation politique dans le contexte de démocratisation de l’espace public.
De manière transversale, l’association travaille sur les questions liées au plaidoyer pour une participation accrue des personnes handicapées dans le développement économique et social, à la coordination des acteurs ainsi qu’à l’intégration du handicap au sein des politiques publiques locales et nationales.

2) II. LE PROJET A APPUYER
L’éducation est la voie d’accès à une participation pleine et entière de la société. Elle revêt une importance particulière pour les élèves handicapés qui souffrent souvent d’exclusion du fait de leur exposition accrue au risque de pauvreté. En principe, tous les enfants ont le même droit à l’éducation. Au Maghreb, les enfants handicapés, et notamment les filles, en sont privés de manière disproportionnée, compromettant leur capacité à jouir pleinement de leurs droits de citoyens et à jouer un rôle valorisant au sein de la société.
Que ce soit au Maroc, en Algérie ou en Tunisie, les principales réponses à la situation des enfants handicapés sont souvent le placement dans des établissements spécialisés, l’abandon ou la négligence. Elles constituent le véritable problème et sont basées sur des a priori paternalistes ou négatifs entretenus par l’ignorance, concernant l’incapacité, la dépendance et la différence. Si cet état de fait ne change pas, ces enfants continueront d’être privés de leurs droits, de souffrir de discrimination – voire de violence et de mauvais traitements – et d’être exclus de la société. Il est donc nécessaire de s’engager en faveur des droits et de l’avenir de ces enfants en privilégiant les plus défavorisés, dans un souci d’équité et dans l’intérêt de tous.
L’éducation inclusive consiste à offrir à tous les élèves les mêmes possibilités d’apprentissage au sein du système scolaire ordinaire. Idéalement, les enfants handicapés et non handicapés assistent aux mêmes cours appropriés pour leur âge à l’école locale et bénéficient d’un soutien individuel adapté en fonction de leurs besoins. Des aménagements physiques sont réalisés pour faciliter les déplacements et l’ergonomie des espaces de travail pour les élèves et un programme d’enseignement centré sur les enfants est mis en place de manière à répondre aux besoins de tous les enfants et leur donner les mêmes chances d’apprendre. Ainsi, l’inclusion va au-delà de « l’intégration », qui consiste à faire accéder les enfants handicapés à un cadre déjà existant de normes et principes dominants, puisqu’elle exige que la conception et la gestion des écoles visent à assurer à tous les enfants un apprentissage de qualité et des activités récréatives partagées.
En Tunisie, le Ministère de l’Education mène depuis plusieurs mois un travail de réflexion et de révision de la stratégie nationale d’intégration scolaire en prenant en considération les difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre. Ces difficultés engendrent un accès très limité des élèves handicapés dans les écoles des territoires ciblés par le projet. Dans le gouvernorat de Bizerte, la coordination entre les acteurs de l’éducation, associatifs et les parents est relativement développée. À Kebili, on constate une réelle ouverture d’esprit des acteurs locaux à la question de l’éducation inclusive. Afin d’accompagner cette dynamique, des initiatives inclusives ont été impulsées par HI et les partenaires du projet.
336 écoles intégrées accueillent 1496 enfants handicapés, plus de 200 classes préparatoires sont ouvertes aux élèves handicapés dans les écoles, et 40 collèges accueillent des enfants handicapés avec 170 élèves inscrits. Dans une étude de 2002, l’UNICEF indiquait cependant que l’insertion de la majorité des enfants handicapés dans les établissements scolaires ordinaires est un objectif encore lointain. En Tunisie, HI a entrepris depuis 2011 des actions en faveur de l’école inclusive dans le cadre du projet « Développement local inclusif et accessibilité universelle » à Bizerte et dans le cadre du projet « Vie Autonome et Participation sociale » dans à Kebili. HI met également en œuvre avec le Ministère de l’Education et l’UNICEF depuis mars 2014 un projet d’éducation inclusive dans 9 écoles pilote des gouvernorats de Bizerte, de Siliana et de Kébili.

3) Présentation du projet
Le projet est mis en œuvre par Handicap International en partenariat avec le Ministère de l’éducation, l’Organisation Tunisienne de Défense des Droits des Personnes Handicapées (OTDDPH), et la Fédération des Associations Tunisiennes œuvrant dans le handicap (FATH).

Objectif spécifique :

L’accès des enfants en situation de handicap (ESH) à une éducation de qualité sur les territoires ciblés au Maroc, en Algérie et en Tunisie, est amélioré par le développement des compétences des acteurs locaux, des dispositifs d’action sociale de proximité, de politiques locales concertées et des dynamiques d’échange au niveau régional.

Résultats attendus :

Résultat 1 : La qualité, la disponibilité et l’accessibilité des services d’éducation sont renforcées sur les territoires ciblés afin d’offrir aux ESH des possibilités de scolarisation durable et adaptée à leurs besoins.

Principales activités prévues :
A1.1. Campagnes de sensibilisation des parents d’ESH, des acteurs locaux et des médias sur les droits à l’éducation des ESH, en particulier des filles.
A1.2. Cartographie et audit de la qualité des services d’éducation ordinaires et spécialisés, privés et publics, sur chaque territoire d’intervention.
A1.3. Formation et accompagnement des professionnels de l’éducation aux pratiques inclusives et à l’accompagnement social personnalisé.
A1.4. Diagnostic d’accessibilité et aménagement raisonnable de services d’éducation.
A1.5. Accompagnement au développement de projets d’établissement.
A1.6. Renforcement des mécanismes de fourniture d’appareillages et d’aides techniques pour les enfants en situation de handicap.

Résultat 2 : Les acteurs de la société civile et les autorités locales développent, mettent en œuvre et pérennisent de façon concertée des Dispositifs d’Action Sociale de Proximité (DASP) pour favoriser l’information, l’orientation et l’accompagnement des ESH vers les services éducatifs, sociaux et de réadaptation.

Principales activités prévues :
A2.1. Développement organisationnel et institutionnel des DASP.
A2.2. Appui technique et financier aux associations de personnes handicapées pour assurer leur participation dans les DASP.
A2.3. Formation de conseillers d’orientation (associatifs ou institutionnels) aux approches du handicap et à l’accompagnement social personnalisé des PSH.
A2.4. Développement de bases de données des services existants (accessibles et/ou inclusifs) et des usagers des DASP, et mise à jour régulière.
A2.5. Appui au développement, la mise en œuvre et au suivi d’actions d’ASP en direction des PSH.

Résultat 3 : Des plans d’action inclusifs visant à améliorer les conditions de scolarisation des ESH sont développés, mis en œuvre, suivis et évalués de manière concertée entre les pouvoirs publics, les associations de personnes handicapées et les prestataires de services sur les territoires ciblés.

Principales activités prévues :
A3.1. Formation des organisations de personnes handicapées (OPH) au plaidoyer et à la concertation locale.
A3.2. Formation des acteurs locaux au développement et à la coordination de politiques publiques inclusives.
A3.3. Mise en place et facilitation d’espaces de concertation locale
A3.4. Appui au développement et à la mise en œuvre de plans locaux de développement de l’éducation inclusive
A3.5. Fonds de soutien aux initiatives inclusives visant l’amélioration de la scolarisation des ESH.

Résultat 4 : Des dynamiques régionales de formation, de capitalisation et d’échange permettent d’identifier et de promouvoir des politiques, programmes et pratiques innovantes pour l’inclusion scolaire et la participation sociale des ESH au Maghreb.

Principales activités prévues :
A4.1. Animation et développement du dispositif régional d’expertise, de formation à distance et d’échange.
A4.2. Appui et coordination des travaux de capitalisation
A4.3. Réalisation et diffusion d’un film de sensibilisation sur le concept et les expériences de développement local inclusif au Maghreb.
A4.4. Visites d’étude et rencontres régionales.

4) NATURE ET ENJEUX DE LA MISSION
Afin de concrétiser la mise en place d’un dispositif inclusif de proximité pour les enfants en situation de handicap, il est primordial que les acteurs locaux et les professionnels concernés par la scolarisation des enfants en situation de handicap disposent d’une vision commune basée sur les droits et les compétences nécessaires pour répondre aux besoins des ESH. Ce volet tâchera de répondre à cette problématique en proposant des actions de renforcement de capacités sur le handicap, l’éducation inclusive et les pratiques pédagogiques auprès de ces acteurs.
5) OBJECTIFS ATTENDUS
a- Objectif général :
Les professionnels d’éducation sont outillés et leurs capacités sont renforcées pour garantir l’inclusion scolaire des éléves en situation de handicap et sont capables de sensibiliser d’autres acteurs aux principes de l’éducation inclusive.
b- Objectifs spécifiques :

  • Les professionnels de l’éducation changent leur perception sur les ESH et l’éducation inclusive
  • Les compétences des professionnels de l’éducation sur les modes de prise en charge éducative sont renforcées.
  • Les enseignants, les éducateurs spécialisés, inspecteurs et psychologues scolaires s’initient à des méthodes pédagogiques adaptées aux ESH.

6) Modules DE LA FORMATION
Un module de formation sera proposé pour atteindre les objectifs :
Module Pratiques éducatives et pédagogiques
Ce module porte sur Les résultats attendus de ce module

Le rôle de l’enseignant dans une classe inclusive

  • Le rôle de chaque acteur dans la réussite du processus de la prise en charge des ESH et le lien entre les différents services (ordinaires, spécialisés, support)
  • La gestion de la classe inclusive
  • La différenciation de l’enseignement,
  • Les pratiques didactiques spécifiques,
  • Le projet éducatif individuel
  • et la planification de la leçon.
    A la fin de ce module, les professionnels éducatifs sont capables de :
  • Connaître leur rôle dans une classe inclusive.
  • Mettre l’accent sur l’importance d’égalité des chances entre garçons et filles par une approche genre, car l’association du handicap et du facteur genre peut être génératrice d’une double discrimination, principalement envers les filles handicapées.
  • Adopter des comportements positifs à leur niveau
  • Mettre en place des stratégies pour avoir une classe accueillante ;
  • Développer chez les élèves des comportements positifs.
  • Comprendre que tous les enfants n’ont pas les mêmes besoins, ni les mêmes styles d’apprentissage ;
  • Tenir compte de la différence des capacités des élèves ;
  • Utiliser diverses techniques d’enseignement permettant de transmettre facilement les messages aux élèves.
  • Apporter des adaptations à leur classe pour faciliter l’accès et la participation de l’élève ayant une déficience ou des difficultés d’apprentissage de façon générale ;
  • Comprendre la nécessité de la mise en œuvre du PEI.
  • Elaborer un PEI dans une approche participative ;

7) METHODOLOGIE DE LA FORMATION

  • La formation sera au profit de trois groupes de 30 personnes, cadres professionnels éducatifs
  • La formation sera en langue arabe.
  • L’approche sera participative et interactive.
  • Le contenu sera illustré par des exemples concrets.

8) LIVRABLES

  • Un rapport de formation (10 pages maximum) annexé par les supports de formation
  • Evaluation des participants par un pré-post Test

9) Documentation
le consultant s’appuiera notamment sur les documents ressources suivants :
le narratif du projet « Vers une Education inclusive »

10) Personnes impliquées
En sus des groupes ciblés par le projet, les personnes suivantes pourront être impliquées dans le processus de formation :

  • Chef de projet HI « EI DLI » : coordination d’ensemble de la mission ;
  • Adjoint chef de projet : suivi et appui à la réalisation de la mission ;
  • chef de projet EI Dli Maghreb
  • Responsable logistique : appui logistique de la mission ;
  • Chef de mission.

11) Calendrier indicatif

Région
Date de formation
Kébili 20 au 23 Décembre 2015 Départ Tunis –Kébili le 19/12/2015

Bizerte 24 au 27 Décembre 2015 Départ Kébili –Bizerte le
23/12/2015 à partir de 12 H
Siliana 27 au 30 Décembre 2015 Début de la formation le 27/12 à partir de 12H
12) Expertise recherchée

  • Une formation académique supérieure dans le domaine des sciences humaines : psychologie, psychologie sociale, ou sociologie, science de l’éducation ou discipline similaire
  • Une expérience de plus de 5 ans dans le domaine de l’enfance / éducation inclusive / inclusion des personnes handicapées
  • Une expérience dans l’élaboration d’outils pédagogiques.
  • Une bonne maitrise de la langue arabe et française.

 

 

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 24 novembre 2015


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo