Exprimer mon avis

Avocats Sans Frontières recherche un(e) Consultant(e) Formation Retour vers les opportunités


Avocats Sans Frontières Tunisie

Lance   Offre d'emploi

Échéance

18 Juin 2014 Il y a 5 années

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Lieu de travail:Tunisie

Statut:Consultant international

Date de début:juin 2014

Clôture des candidatures:18 juin 2014

L’organisation

Avocats Sans Frontières (ASF) est une ONG internationale basée à Bruxelles qui se donne pour mission de jouer un rôle dans la réalisation d’une société juste et équitable, dans laquelle le droit est au service des groupes les plus vulnérables.

Avocats Sans Frontières a des missions permanentes au Burundi, en RDC, en Ouganda, au Tchad, au Népal, au Maroc et en Tunisie. Des projets transnationaux sur la justice pénale internationale et l’accès au droit socio-économique sont développés depuis le siège de l’association à Bruxelles, en synergie avec les missions permanentes. Afin de garantir l’efficacité et la durabilité de ses projets, ASF travaille en étroite collaboration avec les avocats et la société civile.

En Tunisie

ASF est active en Tunisie depuis Février 2012. ASF vise à renforcer les acteurs de la société civile travaillant dans le secteur de l’aide légale et de la justice transitionnelle afin de les aider à améliorer la qualité de leurs services et l’efficacité de leur action.

ASF a déjà mené deux projets sur la justice transitionnelle. Le premier projet qui a duré entre Mars et septembre 2012 avait pour objectifs de soutenir les efforts d’archivage des éléments relatifs aux violations graves des droits de l’homme de huit associations ainsi que de classer et encoder matériellement et numériquement les plaintes déposées dans ces associations. Un rapport a regroupé et analysé les différentes violations subies. Un grand nombre de recommandations a été développé en collaboration avec les 8 associations partenaires.
Le deuxième projet d’ASF en matière de justice transitionnelle, mené entre novembre 2012 et décembre 2013, avait pour objectifs de renforcer la capacité de la société civile tunisienne pour une meilleure documentation des violations (conforme aux standards internationaux), d’aider la société civile à mener des actions de plaidoyer efficace et de développer des recommandations communes sur la loi de Justice transitionnelle.

Depuis le 02 Mai 2014, ASF a entamé son nouveau projet sur la justice transitionnelle qui a pour objectif de contribuer au développement, en Tunisie, de mécanismes de gestion du passé centrés sur les victimes, intégrés et transparents et surtout garantir que les victimes des violations grave des droits humains ont un accès renforcé aux mécanismes de Justice Transitionnelle pour assurer l’exercice effectif de leurs droits.

La mise en oeuvre de ce projet se décline autours de 3 principes : legal empowerment des victimes des crimes du passé, la garantie de qualité des services d’aide légale offerts aux populations et l’inclusion de l’ensemble des acteurs clefs dans les démarches pour la mise en place d’une véritable Justice Transitionnelle.

Objectif et mission

Afin de contribuer à la mise en oeuvre de services d’aide légale de qualité, un pool d’avocats actifs dans les dossiers de violation grave des droits humains sera renforcé dans la prise en charge de ces dossiers. Un cycle d’au moins 5 formations sera organisé. Ces formations porteront notamment sur les aspects suivants :

  • La constitution des dossiers avec l’intégration des lois et mécanismes internationaux
  • Les recherches et la compilation des pièces justificatives La collecte des témoignages et autres éléments de preuve
  • Le suivi des dossiers au niveau des instances
  • Les instances internationales compétentes en cas d’expiration du recours au niveau des tribunaux et des instances locales.
  • L’écoute active, la communication et l’information des victimes sur les processus judiciaires.
  • Les avocats seront également formés à la prise en charge psycho-sociale, des compétences nécessaires pour que l’accompagnement soit holistique et satisfasse les besoin de réintégration des victimes.

L’objectif principal de ces formations est de renforcer les capacités des avocats tunisiens et de leur permettre d’acquérir les compétences indispensables à la prise en charge et la gestion pratique de cas de violations graves des droits humains, afin d’assurer une représentation de qualité des droits des victimes et accusés dans le respect des standards du procès équitable. Le renforcement des capacités vise également à créer un espace de dialogue entre avocats sur les stratégies juridique liées à la Justice Transitionnelle.

Dans cette perspective ASF recherche un consultant international chargé d’élaborer un plan de formation, comprenant (I) un état des lieux des connaissances et des pratiques, (II) les objectifs et le (III) parcours de formation avec des marqueurs de progrès élaboré de manière à assurer que ces dernières répondent aux besoins et attentes des avocats.

Un dispositif de suivi et évaluation sera également élaboré dans le cadre de ce plan. Il permettra une évaluation continue de l’acquisition et du développement des savoirs, savoirs faire et savoir être objets des formations et de leur mise en oeuvre dans la pratique professionnelle des avocats. Ces évaluations proposeront éventuellement des modifications ou ajustements du plan de formation.

Résultats attendus

  • Développement d’une méthodologie pour l’élaboration d’un plan de formation à valider par ASF
  • Développement d’un plan de formation comprenant un état des lieux des compétences professionnelles des participants, un choix et une priorisation justifier des compétences à développer, un contenu réaliste et pertinent des savoirs, savoirs faire et savoirs être à transmettre et une planification des intervention
  • Un dispositif de suivi-évaluation de la mise en oeuvre du plan de formation.

Livrables

  • Note méthodologique
  • Draft de rapport incluant l’état des lieux, le plan de formation, et le disposition de suivi évaluation
  • Rapport final.

Commodités mise à disposition

Avocats Sans Frontières facilitera la prise de contact avec les interlocuteurs sur place, et notamment les avocats membres du pool, bénéficiaires de ces formations.

Jours de prestation

La répartition de nombre de jour de prestation se fera comme suit :

  • Note méthodologique : 5 jours
  • Etat des lieux : 5 jours
  • Plan de formation & dispositif de suivi évaluation : 10 jours
  • Prise en compte des recommandations : 2 jours

Profil recherché

Essentiel:

  • Expérience minimum de 5 ans dans des professions juridiques et/ou la formation d’adulte.
  • Expérience de 2 ans dans l’élaboration, la mise en oeuvre, l’évaluation de programmes de formation dans le domaine du développement international.
  • Expérience de 2 ans dans le secteur de la justice ou de la gouvernance, de préférence dans un état fragile ou en transition.
  • Connaissance du contexte tunisien ou de la région MENA.
  • Compétences de synthèse et de rédaction en Français.
  • Très bon relationnel

Désirable:

  • Expérience du métier d’avocat.
  • Expérience de formation d’avocats ou de professions juridiques.
  • Expérience de travail en Tunisie et dans la région.
  • Expérience de travail dans l’évaluation de projet de formation ou de renforcement de capacités.
  • Connaissance de l’arabe littéraire ou tunisien

Conditions

Contrat de consultante de 22 jours

300 euros par jour de travail

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Contacts

4685966e5e7a4cd20268a832c81d6ce4

Plus d'informations

Lien de l'opportunité

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Offre d'emploi Publié sur Jamaity le 7 juin 2014


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo