Exprimer mon avis

ATSR cherche un consultant Retour vers les opportunités



Échéance

15 Mai 2017 Il y a 6 mois

Partager l'opportunité sur

Détails de l'opportunité

Régions concernées par cette opportunité: Tunis
Domaines concernées par cette opportunité: Santé
Etude comparée sur les programmes de l’éducation sexuelle complète dans le monde et en Tunisie

Termes de Références

 

Justificatifs :

En Tunisie, les jeunes et les adolescents (15 à 24 ans) représentent 18,3% de la population. Ils sont confrontés à de nombreux problèmes qui ont un impact direct sur leur santé physique et mentale. Un tiers des adolescents sentent qu’ils vivent dans l’isolement et se considèrent rarement ou jamais compris par les autres. Le chômage, le blâme social, le manque d’information sur la santé et les droits sexuels et génésiques, favorisent l’émergence de comportements à risque chez les jeunes tunisiens (tabagisme, alcool, drogues, rapports sexuels non protégés,…). Il en résulte une exposition aux infections sexuellement transmissibles, aux grossesses non désirées, aux avortements, aux abus sexuels, aux différents types de pressions sur le sexe et la sexualité. Ainsi, les jeunes sont de plus en plus exposés à des comportements à risque résultant des changements sociaux et économiques subis par la société tunisienne. Le rythme du changement s’est accéléré au cours de ces dernières années de l’après-révolution.

 

En conséquence, les besoins des adolescents et jeunes dans ce domaine ne sont pas pleinement satisfaits et selon le recensement de l’INS en 2012 sur la santé de la reproduction en Tunisie, le nombre de jeunes receveurs d’informations sur la SSR est passé de 370.130 en 2004 à 171.549 en 2012.

Les diverses études réalisées sur le thème de la santé reproductive montrent que la pratique de l’activité sexuelle est de plus en plus précoce chez nos jeunes. Une enquête menée en 2009 par l’Office national de la Famille et de la population (ONFP)  a révélé que 13,5% des filles et 52,5% des garçons appartenant à la tranche d’âge 15-24 ans ont eu, au moins, un rapport sexuel. Près de 60% des jeunes ayant eu des rapports sexuels n’ont utilisé aucun moyen de contraception. Un facteur qui explique l’explosion des interruptions volontaires de grossesse (IVG) auprès des filles non mariées.

L’enquête de l’ONFP a également révélé que l’âge moyen du premier rapport sexuel se situe actuellement à 16,4 ans pour les filles et à 17,4 ans pour les garçons.

 

En même temps, alors que le bénéfice des programmes d’éducation sexuelle est bien démontré non seulement dans le domaine de la santé particulièrement dans la réduction des comportements à risque, le nombre des IST/VIH, les grossesses non désirées chez les adolescentes ainsi que les violences, mais également de manière plus large sur l’amélioration des capacités des Jeunes dans la communication, les négociations, la prise de décision  et aussi en droits humains. Ces programmes sont très limités en Tunisie et sont réduits à quelques cours  basiques sur le système reproducteur humain donnés aux collèges.

 

Cadre de l’étude :

Dans le cadre de la présente étude, il s’agira d’approfondir le diagnostic des programmes scolaires nationaux (primaires et secondaires), ainsi que les pratiques courantes en matière d’Education Sexuelle Complète (ESC). Ce diagnostic servira comme input essentiel pour mener un plaidoyer afin d’intégrer les programmes et les bonnes pratiques d’éducation sexuelle au curricula du primaire, du secondaire, de la formation des enseignants, et de l’éducation non formelle en Tunisie.

Les résultats de cette étude permettront aux décideurs et planificateurs de mieux orienter les programmes scolaires, notamment à la lumière de la réforme du système scolaire en cours,  en vue de répondre aux droits et attentes des jeunes et de faire en sorte qu’ils bénéficient d’une éducation sexuelle leur permettant d’acquérir des  connaissances et compétences nécessaires pour faire des choix conscients, sains et respectueux concernant les relations interpersonnelles, la sexualité et la santé sexuelle et reproductive.

Objectifs de la consultation :

  1. Établir un état de lieux approfondi des programmes scolaires de l’éducation sexuelle en Tunisie
  2. Faire une revue de la littérature des expériences réussies d’intégration de l’ESC et des référentiels existants en matière d’éducation sexuelle
  3. Etablir des recommandations sur les standards  et les mécanismes de l’ESC en vue de l’intégrer dans les programmes scolaires

 

Résultats attendus de la consultation:

A la fin de la consultation, le(a) consultant(e) aura :

  • Remis un rapport de l’étude sur :
    • l’état des lieux existant en matière d’éducation sexuelle dans le curricula national, ainsi que les pratiques et statistiques les plus récentes sur la SSR auprès des adolescents et des jeunes.
    • une revue de la littérature des modèles d’ESC réussis dans le monde montrant le bénéfice engendré par de tels programmes sur la SSR, les comportements et les attitudes des jeunes et des adolescents. Cette partie incluera aussi une exposition des principales références internationales en ESC
    • Une analyse sur l’impact de l’absence des programmes d’éducation sexuelle sur les comportements à risque chez les ado et jeunes, les bonnes expériences à retenir pour intégration dans les curricula, ainsi qu’une proposition de mécanismes d’intégration des programmes d’éducation sexuelle adaptés aux différents âges et aux différents niveaux scolaires.
  • Facilité 01 atelier de présentation des résultats de l’étude aux décideurs et partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux actifs dans le domaine de l’éducation sexuelle et la santé sexuelle et reproductive.
  • Développé une note de plaidoyer sur les besoins non satisfaits en matière d’éducation sexuelle en Tunisie et l’importance de standardisation et d’intégration de programmes d’ESC

 

Tâches à accomplir :  

Sous la Direction de l’ATSR et ses partenaires, le(a) consultant(e) aura procédé:

  • Au développement de la note méthodologique et du calendrier d’exécution
  • A la revue et l’analyse des recherches et études conduites dans ce cadre au niveau international et national
  • A L’établissement d’un calendrier des entretiens avec les parties prenantes et un échantillon de jeunes pour collecter leurs témoignages et avis
  • A la rédaction du rapport
  • A la facilitation d’un atelier de présentation de l’étude
  • A la remise de deux copies du document (en version word imprimable) et une copie sur support électronique

Conditions de travail et durée:

  • lieu: Tunis
  • période: 20 jours de travail

Honoraires et modalités de paiement:

A l’issue du travail demandé et de la remise des éléments indiqués dans le produit attendu,  qui aura été jugé acceptable par l’ATSR, l’IADH et l’UNFPA, le(a) consultant(e) percevra des honoraires en Dinars Tunisiens sur la base de la grille tarifaire des consultants nationaux.

Critères d'éligibilité

  • Connaissance approfondie des questions et problématiques liées aux droits sexuels et à la santé sexuelle et reproductive chez les adolescents et jeunes en particulier.
  • Connaissance du système et programmes de l’éducation nationale
  • Connaissance des programmes en matière d’éducation sexuelle
  • Une expérience en matière de recherche et d’analyse
  • Une expérience en matière de facilitation d’ateliers

L'opportunité a expiré

Cette opportunité n'est malheureusement plus disponible sur Jamaity. Visitez régulièrement la rubrique opportunités pour ne plus en rater.

Suivez Jamaity sur LinkedIn


Obtenez Jamaity Mobile dès maintenant

Jamaity Mobile Promo

Appel à candidature Publié sur Jamaity le 8 mai 2017


Découvrez encore plus d'opportunités sur Jamaity en cliquant sur ce lien.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo