Exprimer mon avis

Fondation Ousseimi

Fondation Ousseimi

Particularités du PTF : Partenaire Financier mécanisme d'appui supporté: Candidature libre


L’objectif prioritaire de la Fondation est de contribuer à un monde plus tolérant.

Dans l’esprit du Fondateur et du Conseil de Fondation, la tolérance est à la fois un état d’esprit et une attitude qui ne prend tout son sens que dans la confrontation quotidienne avec l’Autre. La tolérance est plus que la paix (surtout si l’on définit cette dernière dans son acception minimale de « non-guerre ») : c’est l’acceptation de l’Autre dans toute sa diversité, en le reconnaissant comme un égal en droits et en libertés, quels que soient son sexe, sa race, son ethnie, sa religion, ses opinions. La tolérance implique de dépasser la méfiance, les craintes et les préjugés, mais aussi l’indifférence, pour s’ouvrir à l’Autre et vivre non pas nécessairement comme lui, mais avec lui.

Le concept même de tolérance postule qu’il existe des valeurs minimales partagées entre tous les hommes – une sorte de règle du jeu commune ou encore de cadre normatif universel, tel celui énoncé dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme – et, qu’en respectant l’Autre, chacun s’attend à être également reconnu et respecté.

Par décret du 16 mai 1990 du Conseil d’État de la République et du Canton de Genève a été constituée sous la dénomination de « FONDATION OUSSEIMI », une fondation sans but lucratif, au sens des articles 80 et suivants du Code Civil Suisse, placée sous la surveillance de l’autorité compétente et inscrite au Registre du Commerce.

Sa durée est indéterminée et son siège est à Genève.

Dans l’esprit du Fondateur, les aides de la Fondation sont attribuées sans discrimination aucune d’origine.

Mission

Les buts de la fondation sont de poursuivre, par des aides financières, les objectifs suivants :

  • Soutenir des individus, institutions, initiatives ou évènements qui contribuent à un plus grand esprit de tolérance dans le monde.
  • Soutenir des étudiants universitaires méritants qui n’ont pas les moyens financiers suffisants pour poursuivre leurs études.
  • Promouvoir chez des personnes particulièrement défavorisées les conditions leur permettant de se suffire à elles-mêmes (« autosuffisance ») dans des domaines culturel, social et économique. Dans cet esprit, venir en aide à des institutions humanitaires, de préférence sur la base de projets concrets.

Dans l’octroi des dons et la désignation des institutions bénéficiaires, la fondation donne la priorité :

  • à des institutions culturelles – publiques ou privées – visant à faire rayonner un esprit de paix, d’amitié, de tolérance, de compréhension et de coopération internationale parmi les différentes cultures.
  • à des projets concrets, de préférence dans les pays méditerranéens en développement.
  • à des projets s’occupant de l’enfance et du développement de la condition féminine.
  • à des projets d’alphabétisation et de soins médicaux pour les catégories sociales les plus défavorisées.

Le Conseil de la Fondation peut accorder des dons à titre d’encouragement et de récompense ou prendre des participations :

  • Dans d’autres projets.
  • Relevant des domaines scientifique, littéraire, historique, culturel, médical, sportif et social.

Le projet doit :

  • être suivi par des institutions qui connaissent le terrain et qui sont aptes à conduire sa réalisation d’une manière satisfaisante.
  • avoir un réel impact sur les bénéficiaires.
  • mobiliser la communauté bénéficiaire afin qu’elle prenne conscience, à travers la réalisation du projet, de sa propre responsabilité dans l’amélioration de son sort.
  • la Fondation collabore avec des associations ou des fondations similaires, ainsi qu’avec les institutions pour parrainer ensemble des projets.

Un « Prix Fondation Ousseimi de la Tolérance » de cinquante mille francs suisses est accordé, quand le Conseil de Fondation l’estime opportun, à une personne ou une institution qui, par ses idées et surtout ses actes, son œuvre, son action, son travail en matière d’éducation ou son engagement en faveur du respect des Droits de l’Homme, contribue ou a contribué de façon déterminante à plus de compréhension entre les hommes et à un monde plus tolérant. Ce prix peut également être accordé à une institution, voire à un évènement, ou encore à titre posthume.

Priorités

  • Projets d’alphabétisation et de soins médicaux pour les catégories sociales les plus défavorisées
  • Institutions culturelles – publiques ou privées – visant à faire rayonner un esprit de paix, d’amitié, de tolérance, de compréhension et de coopération internationale parmi les différentes cultures
  • Projets concrets, de préférence dans les pays méditerranéens en développement
  • Projets s’occupant de l’enfance et du développement de la condition féminine


Coordonnées

Téléphone
0242c652aac43d4d0ab6db8a7b53aba0
Email
0242c652aac43d4d0ab6db8a7b53aba0
Fax
0242c652aac43d4d0ab6db8a7b53aba0
Adresse
Fondation Ousseimi 30, Quai Gustave-Ador 1207 Genève


Projets 1 projet au total



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo