Exprimer mon avis

Club UNESCO Almédina -Tunis Retour vers toutes les associations


Club UNESCO Almédina -Tunis

Vues
1297

Membres
Je le suis

Événements
Suggérez

Projets
Suggérez

Vous avez apprécié votre collaboration avec cette association?

Recommander

Club UNESCO Almédina -Tunis

Résumé

Pourcentage de données disponibles:
93%

Domaine(s) de l'association : Citoyenneté et gouvernance Sciences et technologies Citoyenneté Gouvernance Décentralisation Arts/Culture

Dernière mise à jour: 8 septembre 2017
L'association est aussi connue sous le nom de : CUAT
Président(e) de l'association : BEN SLAMA Rachid
Vis-à-vis avec l'association : BEN SLIMANE Khaled

Objectifs

1. Sensibiliser ses membres aux problèmes de développement dans un climat d’entente et de compréhension ;

2. Faire connaître les idéaux et activités de l’UNESCO et de l’ALECSO ;

Historique

Ce fût le 17 juin 1971 qu’un groupe de jeunes de la Médina : lycéens, étudiants et fonctionnaires mordus de science et de culture fondèrent le premier Club UNESCO de Tunisie.

A cette époque, le souci majeur des fondateurs du Club UNESCO de la Médina (CUM) fût de participer activement à la campagne internationale pour la sauvegarde du site de Carthage et de la Médina de Tunis par le biais de la Cellule d’animation culturelle de l’Association de Sauvegarde de la Médina qui abritait à cette époque le Projet de l’UNESCO Tunis-Carthage chargé de mettre en œuvre cette campagne internationale .Laquelle ASM gérait, à cette époque, le Centre culturel expérimental de Dar Dziri (rue du Tribunal) où ce Club a mis en place son siège dans un petit local d’une superficie ne dépassant pas 10 m² environ . Mais les horizons quelques peu étroits et les difficultés conjoncturelles subies par ce groupe de jeunes de la part des autorités de l’époque n’ont pas permis de faire durer cette expérience originale que durant seulement deux ans (juin 1971-juillet 1973).

Après cette courte et riche expérience, ce même groupe de jeunes est revenu à la charge dés 1974 et a relancé le 15 juin 1975 la reconstitution du Club UNESCO de la Médina en lui choisissant le nom: Club UNESCO de Tunis, situé au sein du Centre Culturel Tourbet El Bey (rue de l’Ecole- prés de Bab Jédid). C’est ainsi qu’à partir de 1975, le Club commença à s’occuper de questions à dimension civilisationnelle et à faire connaître les spécificités culturelles de la Tunisie à l’intérieur et à l’extérieur du pays sans compter ses nombreuses participations aux congrès et colloques internationaux.

En 1979, Le Club a transféré ses locaux au 22, rue d’Angleterre à Tunis. Le 2 avril 1981, le Club a obtenu son visa du Ministère de l’Intérieur sous la dénomination : Club UNESCO ALECSO de Tunis (CUAT), puis a transféré ses locaux, en 1983, à la Maison des Associations culturelles – Medersa El Achouria Notons que les membres du Club œuvrent, sous l’égide de la commission nationale pour l’éducation, la science et la culture et au sein du mouvement tunisien des Clubs UNESCO et ALECSO, à la concrétisation des idéaux de l’UNESCO et de l’ALECSO.

Par ailleurs plusieurs supports éducatifs et promotionnels ont été produits : livres, affiches, manuels, brochures, annuaires, CD ROM, sites web…

Caractéristiques du CUAT

(a) Etant classé association à caractère culturel par le Ministère de l’intérieur, le CUAT oriente ses activités vers les jeunes, les femmes et autres groupes cibles intéressés par les domaines de compétence de l’UNESCO.

(b) Le CUAT qui a obtenu officiellement le visa du Ministère de l’Intérieur, le 2 avril 1981, a un bureau exécutif de 5 membres (bénévoles) élus tous les trois ans par une assemblée générale composée de ses adhérents. Il dispose d’un Conseil du club et d’un organe chargé de la sensibilisation des jeunes adhérents (Les juniors du CUAT), qui compte quelque cinquante adhérents.

(c) Le CUAT jouit d’une riche expérience de plus de 42 ans. Fort de ses potentialités humaines ainsi que de ses relations étroites avec les communicateurs nationaux, les chercheurs, les documentalistes et les spécialistes intéressés , totalement ou partiellement, par le domaine de la jeunesse. Le CUAT a commencé à investir dans le domaine de l’information sur la jeunesse (ISJ) et à tisser des liens, en premier lieu, et d’une façon informelle, avec plusieurs personnes ressources puis à mettre au point une stratégie de promotion du concept (ISJ) auprès du public-cible et à identifier la méthodologie à suivre en vue de créer un embryon du réseau capable, par la suite, de garantir la diffusion des données et des informations en Tunisie puis de les échanger avec d’autres partenaires étrangers.

(d) Le CUAT dispose de ressources humaines polyvalentes : linguiste, sociologues, économistes, communicateurs, enseignants, médecins…Il jouit d’une riche expérience en matière d’élaboration, mise en œuvre et suivi-évaluation de projets aussi bien de terrain que ceux relatifs au domaine de la communication. Son rayonnement et sa crédibilité sont reconnus à la double échelle nationale et internationale, et l’originalité de son travail est prouvée par les conférences , les réunions et les ateliers qu’il a organisés, par les documents qu’il a produits, et par les projets qu’il a élaborés et mis en œuvre. Par ailleurs, le bureau exécutif dispose d’une stratégie générale d’action à long terme développée depuis 1996, au cours d’une série de réunions de travail de prospection et couvre les périodes 1996-2001, 2002-2007, 2008-2013 et 2014-2020. Cette stratégie générale englobe également des stratégies spécifiques comme celles relatives à la communication et à la mobilisation.

(e) Les activités d’information, de documentation et de communication ont toujours figuré parmi les priorités des programmes du CUAT, tout au long de ces 40 dernières années. Elles ont contribué, en effet, à lui réserver une place de choix dans le mouvement mondial des associations, centres et clubs UNESCO et un rayonnement constant sur la scène culturelle nationale. C’est depuis le 17 juin 1971, date de sa création, que le CUAT s’est attelé à diffuser l’information inhérente à l’UNESCO et à faire connaître cette organisation du système des Nations Unies auprès du grand public par le biais de manifestations culturelles et d’actions ciblées de communication. Ainsi, c’est grâce à cette action de sensibilisation menée par le CUAT, au cours des années 70 et 80 puis au début des années du IIIème millénaire, que le public tunisois, dans une certaine mesure, a commencé à manifester un certain intérêt pour les actions de l’UNESCO et des clubs UNESCO.

Champs d’action du CUAT

1- Mener des études et des recherches socio-économiques et culturelles visant la mise en valeur des spécificités culturelles du pays notamment la préservation du patrimoine culturel national de la Tunisie en veillant à le faire connaître aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays;

2- Organiser des activités qui font apparaître les spécificités culturelles du pays ;

3- Etablir des liens d’amitié et d’échanges culturels avec les membres des clubs UNESCO du monde entier ;

Le CUAT: Anticipation et prospective

Depuis sa création, en 1971, le CUAT a entrepris l’approche basé sur l’anticipation et la prospective dans la planification de ses programmes d’activités.

En effet, le Club a élaboré son premier programme biennal en janvier 1976 et depuis cette date, les membres du Club ont renforcé l’approche « planification » dans ses activités….Plusieurs exemples illustrent cette anticipation dont les Journées UNESCO, la création de la médiathèque du CUAT et les rencontres euro méditerranéennes…

Vers l’adoption d’une nouvelle stratégie pour la période 2014-2020

Depuis Janvier 2008, Le Club UNESCO ALECSO de Tunis (CUAT) actuellemnt dénommé Club UNESCO Almédina – Tunis (CUAT) est engagé dans une réforme en profondeur de son fonctionnement et de sa gouvernance. Cette réforme vise à confirmer le CUAT comme centre d’expertise des clubs UNESCO en Tunisie et dans le monde arabe et comme centre de référence relative aux attentes et des pratiques des jeunes tunisiens.

L’ambition est aussi de faire du CUAT, en 2014, un point focal de communication culturelle par le biais des TICs et comme un outil de mobilisation de tous les acteurs du secteur de la jeunesse afin de contribuer plus efficacement à des actions dédiées aux moins de 30 ans.

Dans cette optique, le CUAT se propose de concrétiser ses orientations stratégiques en optant, dés janvier 2014, une approche consultative avec ses adhérents qui essaiera d’identifier les réformes à adopter dans la nouvelle stratégie pour la période 2014-2020.

Missions Stratégiques

Si les réformes envisagées se traduisent par l’abandon des missions d’éducation et d’information directe et le transfert de ses actions futures vers la virtualité, le recentrage des activités du CUAT autour de trois missions stratégiques doit lui donner davantage de cohérence. Ces trois missions sont :

la mission « observation et évaluation » ;
la mission « valorisation et diffusion » ;
la mission « documentation ».
La mission « observation et évaluation » réalise des études, des recherches, des expertises, aussi bien sur l’analyse et l’évolution des pratiques et des attentes des jeunes que sur les politiques publiques conduites à leur attention, en prenant en compte plus particulièrement la dimension associative. L’activité de formation vient enrichir l’expertise à travers les remontées des problématiques de terrain et la qualification des acteurs dans les domaines de compétence de l’UNESCO.

Le rôle de la mission « valorisation et diffusion » est de concevoir une offre éditoriale structurée et rationalisée. Une ambition qui implique de repenser le projet éditorial sous ses différents formats imprimés et numériques dans son ensemble, en le rendant plus clair, plus lisible et accessible à tous les acteurs et partenaires culturels.

En matière de documentation, la médiathèque du CUAT constitue un centre de ressources, consultable sur place et en ligne, destiné prioritairement aux professionnels, aux bénévoles et aux chercheurs pour permettre la capitalisation des connaissances et des expériences.

Une gouvernance élargie et renforcée

Le CUAT ainsi rénové pourra s’appuyer sur un conseil d’administration, dont la gouvernance sera renforcée, et sur un conseil consultatif groupant les représentants des membres adhérents du CUAT dont ses prérogatives seront élargies. Lesquelles prérogatives permettront d’associer les adhérents à la programmation et à l’évaluation des travaux du Club avec la contribution, sous forme de partenariat, d’un large panel de spécialistes dans les différents domaines de compétences de l’UNESCO composé d’universitaires et de chercheurs ainsi que de représentants de clubs et d’associations de jeunesse en Tunisie et dans plusieurs pays euro-méditerranéens.


Contacts

Téléphone
e7ca3046ac8d5a4eb090b4f96e37a6ca
Mobile
e7ca3046ac8d5a4eb090b4f96e37a6ca
Email
e7ca3046ac8d5a4eb090b4f96e37a6ca
Fax
e7ca3046ac8d5a4eb090b4f96e37a6ca
Adresse
62, rue Achour 1006 Tunis

Structure

Club UNESCO Almédina -Tunis est structurée en tant que: Filiale d'association
Club UNESCO Almédina -Tunis est membre de Fédération Tunisienne des Clubs UNESCO-ALECSO-ISESCO

Événements 0 événements au total


Projets 0 projets au total


Opportunités 1 opportunité au total



On en parle


Membres

Membre de l'association Club UNESCO Almédina -Tunis ?
Inscrivez-vous et rejoignez la sur Jamaity dès maintenant !



Recommandations


Aucune recommandation pour l'instant

Soyez le 1er à écrire votre avis.

Votre recommandation

Vous devez être connecté pour écrire un recommandation.



Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo