Exprimer mon avis

Commémoration du 173ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage en Tunisie

25 janvier 2019

Commémoration du 173ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage en Tunisie

La journée nationale de commémoration de l’abolition de l’esclavage s’est tenue mardi dernier, 23 janvier 2019, en Tunisie. Diverses manifestations ont eu lieu pour célébrer cette date qui marque un tournant important dans l’histoire de ce pays.

 

C’était il y a 173 ans !

Certes, l’épisode de la traite des personnes et l’esclavage est loin d’être un incident anecdotique. Vieil de plusieurs siècle, ce phénomène ne se limite pas à une civilisation, ni à un espace géographique. C’est aussi une tragédie présente tout au long de l’histoire humaine. Cette tragédie a affecté la vie de plusieurs millions d’êtres humains qui furent arrachés à leur terre, privés de leurs familles et séparés de leurs proches.

En Tunisie, l’histoire de l’esclavage est un sujet qui prend une résonance particulière d’autant que ce pays fut le premier, dans le monde Arabe, à l’avoir aboli définitivement. C’était il y a 173 ans, qu’Ahmed Bey 1er a décidé de tourner la page de cette pratique abominable via un décret beylical promulgué en date du 23 janvier 1846. Le souverain modernisateur a procédé à une avolition progressive en ordonnant, dès 1841, la fermeture du Souk d’El Berka, où se vendaient les esclaves, puis en annonçant que tout individu né dans la régence de Tunis était libre peu importe l’origine de ses parents.

 

Le 23 janvier, une fête révolutionnaire

Depuis des années, les militants tunisiens des droits de l’Homme tentent de faire de cette date historique du 23 janvier 1846, officiellement, une fête nationale annuelle. Cette journée, désignée pour commémorer la traite et son abolition, vise à honorer le souvenir des esclaves inconnus qui ont participé à la construction de cette nation. Au-delà d’être un simple rappel du passé, cette date serait aussi l’occasion d’engager une réflexion approfondie sur la question de l’esclavage, crime reconnu comme l’une des pires atteintes aux droits de l’Homme et sa dignité.

Cette année marque le 173ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage en Tunisie. A cette occasion, plusieurs organisations de la société civile se sont mobilisées pour le célébrer.

 

Un colloque international consacré à la lutte contre la traite des êtres humains

Dans le cadre des activités célébrant l’abolition de l’esclavage en Tunisie, un colloque international intitulé « Traite des personnes en Tunisie : Etats des lieux et mécanisme national de référencement » s’est tenu mardi, 23 janvier 2019, à Tunis. Le colloque a été organisé par l’Instance Nationale de Lutte contre la Traite des Personnes (INLTP) en collaboration et avec l’appui du Conseil  de l’Europe, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), Avocats Sans Frontières (ASF), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDC) et l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC). Cette rencontre a réuni plusieurs experts, professionnels du droit, associations locales et organisations internationales.
La session d’ouverture a été marquée par la présentation du rapport annuel de l’INLTP. Ensuite, les participants ont eu l’opportunité de partager leurs expériences et bonnes pratiques en matière de lutte contre cette violation des droits humains. Le colloque a été également l’occasion de renforcer les discussions entre les différents acteurs impliqués qui ont pu réfléchir en commun autour de la mise en place du mécanisme national de référencement. En marge de ce colloque, s’est tenue, mercredi 24 janvier 2019, une tente d’information et de sensibilisation a été installée à l’avenue Habib Bourguiba, à Tunis. Au menu, plusieurs panels portant sur des questions relatives à la traite des êtres humains et une foire aux initiatives.h

 

La Tunisie demeure, à ce jour, l’un des premiers pays à avoir banni ce phénomène qui continue aujourd’hui, dans certaines société, devançant en cela la France de deux ans. Et depuis mardi dernier, 22 janvier 2019, cette date symbolique est inscrite dans notre calendrier national.





Voila ce que les autres utilisateurs ont pensé de cet article

Ingénieux 0 %
0%
Persuasif 0 %
0%
Drôle 0 %
0%
Informatif 0 %
0%
Inspirant 0 %
0%
Inutile 0 %
0%

Vous devez être connecté pour pouvoir évaluer cet article

Soyez le 1er à écrire un commentaire.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo