Exprimer mon avis

#3bed_mouch_3abid

12 juin 2017

#3bed_mouch_3abid

Avez vous jamais vu, ou entendu l’histoire de ces enfants qui sillonnent les rues pour mendier ou vendre des fleurs et des calendriers, ou ces petites filles mineures qui quittent leur maison et leur école au Nord-Ouest tunisien pour travailler comme aide ménagères, ou ces immigrés africains qui travaillent jour et nuit dans des conditions lamentables pour des miettes, ou encore ces jeunes femmes qui se trouvent prisonnières d’une prostitution forcée…? Car il est temps de réagir face à ces nouvelles formes d’esclavagisme, et rejoindre l’initiative des acteurs de la société civile dans le combat qu’ils mènent contre la traite des êtres humains.

#3bed_mouch_3abid (Des humains, pas des esclaves), est une campagne de sensibilisation lancée par Avocats Sans Frontières en Tunisie (ASF), le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES) et l’Institut international action non-violente (Novact). Ils se sont réunis sous le slogan « Briser un tabou, pas une vie! », pour dénoncer ces pratiques dégradantes à l’humanité, en sensibilisant les tunisiens aux dangers de la traite humaine qui peut se cacher sous formes multiples.

Innovante, cette compagne s’appuie sur différents médias complémentaires, avec des messages et des témoignages poignants. Une vidéo a d’abord circulé sur les réseaux sociaux: Manel, Kayta, Morjena et Hamma prennent la parole respectivement  pour nous raconter leurs histoires et leur triste réalité.

 

 

Pour impliquer le public dans la lutte contre la traite humaine et aider les victimes et leur offrir la possibilité d’un avenir meilleur, on est invité à un espace virtuel interactive où on est confronté aux ‘victimes de la traite’, et où on doit choisir de jouer le rôle de libérateur ou de l’oppresseur. Une fois le choix est fait, des informations utiles s’affichent sur la loi adoptée en août 2016, qui encadre la lutte contre la traite des personnes. Elle interdit toute forme d’exploitation, notamment des femmes et des enfants, c’est à dire « le recrutement, le transport, le transfert, le détournement, l’hébergement ou l’accueil (…) par le recours ou la menace de recours à la force ».

 

 

Une série d’événement sont organisés aussi à Tunis, Kef, Sousse et Sfax. Le participant est invité à une expérience interactive inédite dans des espaces publics, qui fait appel à la technologie holographique. En effet, le public se trouve « confronté aux ‘victimes de la traite’ et devra opérer un choix qui déterminera leur destin. En effet, vis à vis de ce phénomène, chacun peut agir pour qu’il continue de sévir ou pour qu’il disparaisse ».

A travers ces médias, ces expériences et ces événements, l’ASF, le FTDES et NOVACT initient le public à la question du trafic humain, et l’invite à partager la responsabilité et rejoindre le combat qu’ils mènent contre ce fléau, qui se présente sous différentes facettes comme le travail et la prostitution forcés, la mendicité et la servitude des mineurs, l’esclavage, le prélèvement et le trafic d’organes


Organismes concernés





Voila ce que les autres utilisateurs ont pensé de cet article

Ingénieux 0 %
0%
Persuasif 0 %
0%
Drôle 0 %
0%
Informatif 0 %
0%
Inspirant 0 %
0%
Inutile 0 %
0%

Vous devez être connecté pour pouvoir évaluer cet article

Discussion

  Commentaires: 1

  1. Anonyme dit :

    Une trés bonne initiative mais ça demande un travail de long terme

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo British Council Logo