Exprimer mon avis

Jamaity Tour: Situation de la Société Civile du Nord-Ouest

22 octobre 2015

Jamaity Tour: Situation de la Société Civile du Nord-Ouest

Jamaity Tour est la tournée de Jamaity visant à renforcer ses liens et à monter qu’elle est bien plus qu’une plateforme virtuelle, et ce, à travers un contact direct avec la société civile Tunisienne.

L’aventure Jamaity Tour a débuté dans les deux villes de Sousse et Monastir en 2014 et s’est poursuivi à Siliana, au Kef , à Gabes, Mednine , Tataouine et Tozeur en 2015.
Pour cette rentrée 2015, l’équipe a posé ses valises dans les gouvernorats de Jendouba et Béja le temps d’un tour associatif dans les villes de Béja, Ain Draham, Tabarka et Jendouba afin de rencontrer les associations locales, présenter les activités et les projets de Jamaity et connaitre les réalités et perspectives de la société civile de la région.

Durant ce tour associatif, l’équipe de Jamaity a eu l’occasion de rencontrer  plusieurs associations locales; Des échanges fructueux et des idées de collaborations ont pu naître de ces rencontres.

L’équipe a également été très touchée par l’accueil chaleureux et amical des membres des associations de Béja et de Jendouba qui ont réussi  à lui faire découvrir la plupart des actions civiles et des projets sociaux de la région en très peu de temps et avec un grand dévouement.

Nous remercions sincèrement toutes les personnes qui nous ont accueillis et qui ont renforcé, par leur implication et leur dévouement, notre foie en la société civile tunisienne.

Voici le bilan qu’a pu dresser l’équipe Jamaity sur la situation de la société civile locale, lors de la visite de chacune des villes.

Nous avons été marqués, au sein des deux gouvernorats, par la volonté de changement des associations actives dans la région. Ces dernières ont une bonne connaissance du terrain et des problématiques auxquelles la population fait face. Elles ont d’ailleurs fixé comme priorités la promotion de la culture locale, les problématiques liées à la jeunesse, l’intégration socio-économiques des femmes et la mise en place d’une économie sociale et solidaire.

Ces associations sont d’ailleurs d’une grande diversité et ont su se spécialiser pour travailler efficacement. La majeure partie d’entre elles possède d’ailleurs des système d’autofinancement fonctionnels qui leur permettent d’assurer leur fonctionnement, mais insuffisants pour mettre en place des projets à grande échelle.
D’autre part, peu d’associations sont actives: seulement 34 dans le gouvernorat de Jendouba et 10 dans celui de Béja. Il en existe d’autres, mais leur nombre exact n’est pas connu.

Nous avons pu lister, avec leur collaboration les difficultés et les défis auxquels elles font face. Le manque de financement et d’encadrement constitue un des principal frein à leur activité. Il a été constaté également que les associations ne collaborent que très peu entre elles, ainsi qu’avec les instances gouvernementales. Ces facteurs, combinés à une situation économique et sociale difficile, ainsi qu’un manque d’infrastructure et de formations a fait que le nombre d’associations actives diminue, et ces dernières manquent de soutien et de confiance, perdant ainsi en crédibilité.

Mais avec une mise en oeuvre adéquate et un bon encadrement, le travail des acteurs de la société civile des deux gouvernorats pourrait être rendu largement plus efficace. La société civile ne s’étant pas encore enracinée, le terrain est donc encore, pour ainsi dire, vierge. De nombreuses opportunités de développement s’ouvrent alors.
D’une part, une grande partie des problématiques sociales, économiques et environnementales des deux régions sont bien connues par la société civile locale qui pourra alors y répondre avec pertinence. Un certains nombres de bailleurs de fonds et d’acteurs internationaux sont d’ailleurs présents sur le territoire et donc susceptibles d’appuyer les associations dans leurs actions. La ville de Jendouba, par exemple, en compte six principaux:

A Beja, on en dénombre quatre principaux:

D’autre part, le Nord-Ouest tunisien, tend à recevoir de nouveaux financements pour les années à venir, puisqu’il avait été délaissé jusque là, au profit d’autres régions, notamment du sud. Ces paramètres, on l’espère, participeront à relancer et appuyer le travail des associations locales.

Ces dernières ont d’ailleurs émis des recommandations concernant leurs besoins. Notamment dans le gouvernorat de Béja, elles souhaitent des formations et un accompagnement de proximité, qui leur permettrait de devenir réellement autonomes et bien plus efficaces. Les thématiques souhaitées concernent notamment:

  • Suivi et accompagnement des projets
  • Formation des formateurs
  • Création des sites Web
  • Communication et Marketing associative
  • Gestion administratif
  • Financement et Comptabilité
  • Autofinancement
  • Financement Publique
  • Les droits économiques et sociaux
  • Formation Juridique
  • Archivage

Bien sûr, ces formations doivent être ciblées et résulter d’études évaluant les besoins des associations locales.

Lors des rencontres, les associations ont également évoqué la nécessité d’analyser plus en profondeur leurs besoins et de coordonner leurs actions pour plus d’efficacité, mais également d’aider la société civile du nord ouest dans ces démarches et de soutenir les associations en difficulté ou moins actives.
Ayant pu se rencontrer par le biais des rencontres liées au Jamaity Tour, elles ont pu émettre les idées suivantes sur divers projets:

  • Projet d’éducation, information et communication / santé
  • Marketing territorial (Observatoire de l’économie tunisienne)
  • Plaidoyer envers les municipalités afin de mieux accéder aux informations (budget – financements attribués)
  • Projet d’artisanat
  • Projet du festival de la neige (promotion de la culture locale)
  • Appel aux associations pour intégrer le comité d’hygiène avec le ministère de la santé
  • Création d’une maison des associations (Béja)

 


Gallerie


Organismes concernés





Voila ce que les autres utilisateurs ont pensé de cet article

Ingénieux 0 %
0%
Persuasif 0 %
0%
Drôle 0 %
0%
Informatif 0 %
0%
Inspirant 0 %
0%
Inutile 0 %
0%

Vous devez être connecté pour pouvoir évaluer cet article

Soyez le 1er à écrire un commentaire.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.




Supporté par

Réseau Euromed Logo UE Logo British Council Logo